Cartoon story, France info

Oggy et les cafards

Oggy et les cafards sont des personnages créés graphiquement en 1997 par Jean-Yves Raimbaud.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Xilam)
  1. C'est l'histoire d'un chat traumatisé par trois cafards. Trois cafards prénommés Joey, Dee Dee et Marky en hommage aux trois frères du groupe The Ramones, et un gros chat au nez rouge qu'on va appeler Oggy en hommage à Iggy Pop et aussi à l'album Ziggy Stardust de David Bowie:

Leur créateur graphique très animé de Punk Atitude se nomme Jean Yves Raimbaud, un fan de rock.

Ca se voit dans ses tout premiers dessins animés, Les Zinzins de l'espace , l'histoire d'extraterrestres à l'air patibulaire naufragés sur Terre qui se réfugient dans une maison à louer dans une ambiance très cartoon des années 50.

Jean-Yves Raimbaud adapte aussi en dessin animé Manu , la bande dessinée rock de Franck Margerin. Disparu en 1998, il était de toutes les aventures du dessin animé en France dans les années 70 et aussi bien travaillé sur  "Ulysse 31" ou "Il était une fois la vie". C'est en 1997 qu'il crée Oggy et les cafards au studio Gaumont Multimedia.

Oggy et les cafards raconte les aventures d'un gros chat bleu tranquille dans son pavillon de banlieue tourmenté dans sa quiétude par trois sales Cafards qui le torturent à souhait.  Le point de départ, c'est un renversement de situation. On choisit de recréer un Tom et Jerry* des années 2000, mais on renverse la mécanique : le personnage principal est toujours un chat, mais les personnages secondaires ne sont plus des souris mais des cafards . Et ce sont ces cafards qui torturent le chat. Le spectateur va éprouver de l'empathie pour le pauvre Oggy.

C'est dans les vieux pots...

Pour être le plus efficace, le réalisateur Olivier Jean-Marie se replonge dans les épisodes de Tom et Jerry et Les aventures de Roger Rabbit et décortique image par image les gags purement visuels. Il joue sur la gestuelle, l'humour slapstick, il amplifie comme à la belle époque les gags de manière surréaliste. Et les scénarios sont écrits main dans la main avec les dessinateurs : les bruitages de baffe, de coup, de personnes qui tombent, jouent un rôle essentiel et la musique rappelle quelques mélodies des dessins animés de l'age d'or comme Bip Bip et le Coyotte.

(© Xilam)