Carte postale, France info

Carte postale. Les îles du Ponant

Tout l'été, Sophie Jovillard vous emmène sur les routes de France à la rencontre d'un lieu. Aujourd'hui, les îles du Ponant.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le fort d\'Hoëdic appelé également le fort Louis Philippe est inscrit au site des monuments historiques.
Le fort d'Hoëdic appelé également le fort Louis Philippe est inscrit au site des monuments historiques. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)

Sur les 15 îles du Ponant, du côté où le soleil se couche, il est difficile de choisir où faire escale. Baignées par les eaux de la Manche et de l’Atlantique, entre Normandie et Charente-Maritime, elles occupent une place de choix au large des côtes françaises.

Ouessant, Bréhat, Aix pour ne citer qu’elles, sont toutes synonymes de douceur de vivre, d’évasion et de vacances. Elles ont toutes leur identité et leur caractère. Belle-Île est la plus grande et la plus peuplée, Chausey la plus petite. Nombreux sont ceux qui ont des souvenirs de stages de voile aux Glénan, de vacances à l’île d’Yeu, d’autres fredonnent la chanson de Voulzy à Belle-Île-en-Mer.

Un "caillou" accessible uniquement par la mer

Je vous propose d’embarquer pour rejoindre Hoëdic dans le Morbihan. Nichée dans la baie de Quiberon en Bretagne sud, cet îlot préservé est surnommé affectueusement le "caillou". Certains racontent qu’elle aurait pu être créée par un poète. Lys maritimes, roses trémières, dunes et jolies petites plages sont là pour parfaire le tableau.

Aucune des îles du Ponant n’est reliée par un pont ou une route submersible, les rejoindre depuis le contient offre donc toujours une belle traversée. Pour vous rendre sur la charmante petite île d’Hoëdic, embarquez à Quiberon et comptez un peu plus d’une heure de traversée. Vous accosterez au port Argol où bateaux colorés et casiers de pêcheurs vont vous accueillir.

Messes et gerbes de fleur en hommage aux sauveteurs en mer le 15 août

Deux kilomètres de long, un kilomètre de largeur, c’est un joli confetti dans l’océan, vous n’aurez aucun mal à en faire le tour à pieds. Ici, pas de voiture et c’est tant mieux : la nature est protégée et les Hœdicais vous indiqueront où vous balader. 120 habitants, donc tout le monde se connaît et vous pouvez leur demander où flâner sur les huit kilomètres de côtes et les sentiers intérieurs. Au cœur de l’île, faites un détour par le fort Louis-Philippe, bâti par Vauban et reconstruit au XIXe siècle, aujourd’hui propriété du Conservatoire du littoral.

Tous les ans entre Houat (l’île voisine) et Hoëdic, le 15 août est un jour de grand rassemblement naval pour baptiser les bateaux et rendre hommage aux sauveteurs en mer. Renseignez-vous sur place pour savoir si vous pouvez grimper sur l’une des embarcations qui va prendre la mer. Des flottilles des deux îles se retrouvent à mi-chemin, des messes sont organisées, des gerbes de fleurs jetées à l'eau, ce n’est pas du folklore mais bien une communion entre les gens de mer et les îliens. On chante des cantiques bretons, une ferveur qui devrait vous envahir comme tous les participants et si vous vouliez sympathiser avec les habitants, c’est le moment.

Si vous souhaitez dormir sur l’île, c’est possible mais pensez à réserver : gîtes, hôtels, locations ou camping, vous avez l’embarras du choix. Croyez-moi, vous n’allez plus avoir envie de le quitter ce joli petit "caillou".

Le fort d\'Hoëdic appelé également le fort Louis Philippe est inscrit au site des monuments historiques.
Le fort d'Hoëdic appelé également le fort Louis Philippe est inscrit au site des monuments historiques. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)