Carte postale, France info

Carte postale. Le jardin botanique de Vauville

Tout l'été, Sophie Jovillard vous emmène sur les routes de France à la découverte d'un lieu. Aujourdhui, le jardin botanique de Vauville. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La réserve naturelle de Vauville, en Normandie. 
La réserve naturelle de Vauville, en Normandie.  (PHILIPPE CLEMENT / MAXPPP)

Voici un jardin extraordinaire de plusieurs hectares, qui a comme particularité de voir pousser des espèces exotiques sur la presqu’île du Cotentin. D'autant plus étonnant, il s’agit d’un jardin botanique exotique en Nord Cotentin. Ce n’est pas forcément là ou l’on s’attend à voir pousser des espèces de l’hémisphère austral. En réalité, le gulf stream y est pour quelque chose, lui qui balaye ces côtes du Cotentin offre un climat favorable, propice à l’acclamation des plantes peu habituées d’ordinaire à nos latitudes.

C’est bien dans un jardin du voyageur que je vous emmène. Ici, on parle de chambres de verdure réparties sur cinq hectares. Prévoyez la journée car vous aurez envie de vous perdre dans ses allées. Cette oasis de verdure c’est Eric Pellerin qui s’en occupe. Ce jeune homme, grand et élégant, un peu gentleman farmer, est de la troisième génération de passionnés à en prendre soin. Chez lui, on a la main verte. C’est son grand père, le parfumeur voyageur dont il porte le même nom qui, en 1948, a transformé les champs de vaches à proximité du château familial en jardin du bout du monde. 

Le Grévillais, un dessert typique 

Ce lieu est en perpétuelle évolution. Des lianes géantes, une palmeraie, des camélias, des azalées, des plantes odorantes, des points d’eau, des escales zen, vous ne saurez plus où donner de la tête. Ne soyez pas surpris de voir quelques branches d’arbres pousser à l’horizontale, nous sommes à 200 mètres de la mer et pour se protéger du vent ils ont dû s’adapter. 

Entrée individuelle à partir de 9 euros. Vos enfants auront envie de jouer à cache-cache, c’est sûr, et vous de rêver à l’ombre des cyprès, des bambous ou des fougères royales. Je vous conseille de faire une petite pause pour votre Tea Time au comptoir du jardinier. Et n’oubliez pas de goûter à la spécialité locale aux pommes : le Grévillais. 

Des animaux emblématiques de la Normandie

Vous pourrez admirer des poussins et autres animaux de basse-cour à la ferme pédagogique. Guillaume de Lestrange, passionné par le monde rural et les races locales de Normandie a voulu les protéger. Bonjour chèvres des fossés, ânes du Cotentin, vaches Jersiaise, lapins bélier et autres biquettes. C’est le paradis des animaux. 

Et si vous souhaitez être bercé par le doux bruit de la mer sur les galets, demandez à Éric et Guillaume de vous indiquer le Fort de Vauville. Classé aux monuments historiques, vous pourrez dormir dans ce fort du XVIIIe siècle pensé par Vauban à partir de 85 euros la nuit. Vue imprenable garantie. 

La réserve naturelle de Vauville, en Normandie. 
La réserve naturelle de Vauville, en Normandie.  (PHILIPPE CLEMENT / MAXPPP)