Carte postale, France info

Carte postale. La Michaudière

Tout l'été, Sophie Jovillard vous emmène sur les routes de France à la rencontre d'un lieu. Aujourd'hui, La Michaudière.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une ronde de chevaux de trait pour les préparer ensuite au spectacle équestre de La Michaudière.
Une ronde de chevaux de trait pour les préparer ensuite au spectacle équestre de La Michaudière. (ALEX / SIXIQUE IMAGE)

Au milieu des vergers de poiriers centenaires et au cœur du bocage normand dans l’Orne, une trentaine d’équidés, percherons, ânes et poneys entre autres, ont trouvé leur petit coin de paradis : La Michaudière.

Si elle ne souffre pas trop de la chaleur, vous devriez être accueilli par Molly, une jolie femelle Saint-Bernard, qui est un peu la mascotte des lieux. Un bon gros toutou chez les chevaux géants. Avant d’être un lieu dédié aux chevaux de traits et leurs congénères, il y avait là des bâtiments laissés à l’abandon. Sans la volonté et la passion de Jean Dinard dans les années 1980 de restaurer ces granges à colombages, ils n’auraient pas trouvé refuge.

Des travaux des champs aux spectacles équestres

Je vous conseille de prendre le temps de vous balader sur le site pour caresser quelques chevaux, bien sûr, et profiter des lieux. Faites un détour par la sellerie, des sculptures jalonnent aussi le parcours. Cobalt, alouette, blanco, ils sont tous plus beaux les uns que les autres.

L’idée majeure ici est de montrer que les chevaux de traits peuvent, sans problème, intégrer des spectacles équestres et ne pas seulement être cantonnés à des travaux de labeur : pari gagné !

Cobs, normands, breton, ardennais, comtois ou trait du Nord, avec puissance et élégance, ils se révèlent sur la piste dans des numéros de dressage, de voltiges ou encore d’attelage. Le plus grand cheval du monde : le shire fait aussi partie du spectacle. L’art équestre comme débouché pour des chevaux qui ont rendu tellement de service à l’homme, c’est une nouvelle vie pour eux. Dans les champs, avant l’arrivée des tracteurs, ils étaient les fidèles compagnons des agriculteurs, le spectacle est une façon d’élargir leurs domaines de compétences et surtout de ne pas finir à la boucherie.

Une passion qui se partage en famille

Jean Dinard a transmis sa passion à son fils et son équipe. Vous pouvez la partager avec eux. Plusieurs choix s’offrent à vous : une visite simple du site est possible, mais je vous conseille tout de même de réserver pour profiter du spectacle De la terre à la scène.

Et pour les bons vivants, détour par le restaurant installé dans une ancienne grange à foin, pour un bon déjeuner très gourmand : cuisine à base de cidre et trou normand, évidemment. L’ambiance est vraiment très conviviale : comptez 37 euros.

Pour le spectacle en lui-même, prévoyez plus d’une heure. Des promenades en carriole peuvent également être organisées. Depuis son ouverture, ce sont plus de 800 000 spectateurs qui ont été conquis par ce havre de paix pour chevaux de traits. Après votre visite vous devriez, comme moi, faire partie des nouveaux amoureux de la Michaudière.

Une ronde de chevaux de trait pour les préparer ensuite au spectacle équestre de La Michaudière.
Une ronde de chevaux de trait pour les préparer ensuite au spectacle équestre de La Michaudière. (ALEX / SIXIQUE IMAGE)