Maison d'escrime Prieur, à l'origine de l'escrime moderne

Créée il y a plus de 235 ans, la maison Prieur fabrique épées et masques pour les passionnés et professionnels de l'escrime, en prenant soin de mettre en avant le patrimoine de l'enseigne.
Article rédigé par Victor Matet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Ludovic Lesne, directeur général de la maison Prieur. (VICTOR MATET / RADIOFRANCE)

Des lames – épées, sabres, fleurets – aux masques, c'est un mélange de tradition et de modernité qui domine au sein du magasin parisien de la maison Prieur, dans le 14e arrondissement.

La marque a été créée en 1788, avant la Révolution française. "Si on veut résumer, Antoine Prieur a été l'inventeur de l'escrime moderne", explique Ludovic Lesne, directeur général de la maison Prieur.

L'escrime, un sport très traditionnel

Si les technologies ont évolué, le matériel est, dans son identité, resté le même qu'il y a deux siècles. "Un exemple : on pourrait très bien avoir des tenues de couleur, mais l'escrimeur préfère encore le blanc", détaille Ludovic Lesne.

La grande révolution est tout de même venue de l'acier des lames, avec "l'acier maraging", raconte le directeur général de la maison Prieur. "C'est un acier avec beaucoup plus de souplesse, sensé beaucoup moins casser."

Entre 1 000 et 1 500 euros pour une tenue complète

Les masques, eux, sont fabriqués en acier de deux types : haute résistance et inox, avec une plus grande durée de vie.

Pour pratiquer l'escrime, il faut compter environ "190 euros pour une lame, 300 euros pour un masque et au total, entre 1 000 et 1 500 euros pour la tenue complète", avance Ludovic Lesne, pour qui, malgré tout ce sport ne reste pas réservé aux riches. "Il existe une structure qui prête beaucoup de matériel aux clubs et aux débutants", insiste le directeur général de la maison Prieur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.