Ça nous marque, France info

"Les ordinateurs Thomson ont 9 mois d’avance technologique sur les Chinois"

Stéphan Français, président du groupe SFIT, repreneur de la marque Thomson computing, est l'invité de "Ça nous marque" ce dimanche.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)

La marque date de 1893 et est utilisée dès le début du XXe siècle par la Compagnie française Thomson Houston pour commercialiser de l'électronique grand public comme des postes de radioélectrophones) et d’électroménager (réfrigérateurs), puis par Thomson-Brandt après la fusion entre la CFTH et Hotchkiss-Brandt en 1966.

Elles sont regroupées au sein de Thomson SA  énorme mastodonte dont le but est de regrouper en un même pôle l’électronique française.

A partir de 1983, la nouvelle entité va fabriquer des micro-ordinateurs familiaux commercialisés sous marque Thomson. Bénéficiant du Plan informatique pour tous, ces ordinateurs ont été largement implantés dans les écoles françaises. Mais c’est un échec. L'entreprise a déposé le bilan en 1989.

Rebaptisé Technicolor en 2010, le groupe Thomson est sorti des activités de l’électronique grand public

Mais il est relancé par Stéphan français qui a passé un contrat de licence pour produire à nouveau des ordinateurs sous la marque Thomson computing. Face aux géants asiatiques et américains, Stéphan Français s’est donné comme challenge de relancer ce savoir-faire français.

En 2015, après deux années d’existence, le groupe réalise 12 millions d’euros de chiffre d’affaire et envisage d’en réaliser 30 millions en 2016.

(© Fotolia)