Ça nous marque, France info

Ça nous marque. LIDL, de l'épicerie de quartier au géant du hard discount

Olivier de Lagarde reçoit Michel Biero, le cogérant de Lidl, l'un des géants allemands de la grande distribution.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
En 1973, Lidl ouvre le premier supermarché hard-discount en Allemagne. 
En 1973, Lidl ouvre le premier supermarché hard-discount en Allemagne.  (Getty Images)

Michel Biero est cogérant de Lidl France, propriété du groupe allemand Schwarz. Spécialisée pendant longtemps dans le hard-discount, la marque s’est implantée dans 28 pays. En France, Lidl représente 1500 magasins et réalise 10 milliards de chiffre d’affaires.  

La naissance d’une marque  

Dans les années 30, Josef Schwarz décide d’installer une petite épicerie près de sa ferme pour arrondir ses fins de mois. L’entreprise prospère pendant plus de 40 ans. L’histoire de Lidl débute en 1973 avec l’ouverture du premier supermarché hard-discount en Allemagne, pour concurrencer Albrecht discount, ancêtre d’Aldi, les premiers magasins d’hard-discount. "Monsieur Schwarz a tout simplement voulu emboiter le pas et a crée Lidl. Ça ne s’appelait pas Lidl à la base, c’était Schwarz discount, mais c’est très vite devenu Lidl" raconte Michel Biero.  

L’art du hard-discount

Le principe du hard-discount consiste à proposer des prix plus bas que la moyenne. Pour mettre à l’œuvre ce concept, Lidl utilise la quantité de ses produits : "Notre force ce sont les volumes. On a un modèle très particulier : une base de produit restreinte, soit 1500 articles dans nos magasins, et donc on achète des volumes gigantesques pour obtenir des prix d’achats beaucoup plus intéressants" explique Michel Biero.  

En 2012, Lidl décide de quitter le concept du hard-discount en France : "Ce modèle perdure dans d’autre pays en Europe, notamment en Allemagne, mais en France, vu la concurrence avec des mastodontes comme Leclerc, Intermarché, Carrefour… On s’est rendu compte que ce modèle n’avait plus d’avenir".  

Les produits Lidl

Les prix bas de certains produits soulèvent quelques interrogations sur sa qualité. Mais le cogérant de Lidl explique : "Nous avons un service qualité de plus de 40 personnes qui, au quotidien, contrôlent les usines, les chaînes de production et bien évidemment la qualité des produits qu’on met en vente tous les jours dans nos magasins".   

En 1973, Lidl ouvre le premier supermarché hard-discount en Allemagne. 
En 1973, Lidl ouvre le premier supermarché hard-discount en Allemagne.  (Getty Images)