Ça nous marque. Didier Bollé, PDG de Terraillon : "L'année 2020 aura été exceptionnelle"

écouter (5min)

Olivier de Lagarde reçoit le PDG de l'entreprise Terraillon, Didier Bollé, pour un bilan d'une année pas comme les autres. 

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'entreprise développe les pèse-personnes connectés.  (TERRAILLON)

Entreprise spécialisée dans les balances de cuisine et les pèse-personnes, Terraillon se développe aujourd'hui dans les objets connectés, notamment dans le domaine du bien-être et du sommeil. Elle compte 100 salariés, dont la moitié en France, et elle est présente dans 80 pays, où l’entreprise réalise 50 millions d'euros de chiffre d’affaires.

L’inventeur de la balance de cuisine

C’est en 1908 que Lucien Terraillon, horloger dans le Jura, décide de racheter une petite fabrique qu’il va rapidement développer en fabriquant des ustensiles de pesage. Ses descendants vont mettre au point la première balance réservée à la cuisine, rendant ainsi obsolètes les poids, utilisés jusque-là.

Mais c’est dans les années 60 que l’entreprise va connaître son âge d’or. Avec les Trente Glorieuses et la mode des "arts ménagers", les Français s’équipent en masse. Terraillon a aussi la bonne idée de faire appel à de grands designers comme Roger Tallon ou Marco Zanusso, qui vont dessiner deux objets devenus iconiques : la balance BA 2000, tellement représentative qu’elle est exposée au MOMA de New York, et le pèse-personne recouvert de moquette, afin d’être plus doux à la pointe des pieds…

La chute et le rebond

Terraillon croit en sa croissance, l’entreprise s’endette pour ouvrir une usine ultramoderne à Annemasse en Haute-Savoie, qui doit accueillir 700 salariés. Mais elle a mésestimé les conséquences économiques du premier choc pétrolier en 1973, et surtout elle doit faire face à la nouvelle concurrence de pèse-personnes électroniques fabriqués en Asie. En 1981, l’entreprise dépose le bilan. Elle sera rachetée alors pour un franc symbolique par un jeune et bouillant homme d’affaires : Bernard Tapie, qui entend bien redonner du poids à Terraillon.

L’entreprise ne sera pas couronnée de succès. En 1995, Terraillon est revendue par Tapie, puis elle va changer plusieurs fois de main avant de tomber dans l’escarcelle d’un groupe familiale hongkongais : Fouk Tin Technologies.

Aujourd’hui, le siège social de Terraillon reste en France, dans les Yvelines à Croissy-sur-Seine, ainsi que toutes les fonctions de "back office", mais toute la production est en Chine.

Terraillon profiteur malgré lui de la crise du Covid

Aujourd’hui, le chiffre d’affaires est réalisé à 85% par l’activité pèse-personne, balance de cuisine. Mais l'entreprise Terraillon, depuis une dizaine d’années, s’est développée dans l’univers de la santé et du bien-être connecté, et notamment dans l’univers du sommeil.

Didier Bollé est enfin un peu embarrassé d’expliquer que l’année 2020, marquée par la crise sanitaire, aura été une année exceptionnelle pour son entreprise :

"On a eu une chance incroyable, pendant le premier confinement, les gens étaient chez eux et ont fait de la cuisine, ils se sont donc aussi équipés en ustensiles… Et puis les Français ont pris en moyenne presque 3 kilos, et à l’approche de l’été, les consommateurs se sont rués vers les pèse-personnes… Donc l’année s’est traduite pour Terraillon par une croissance à deux chiffres…"  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ça nous marque

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.