Ça nous marque, France info

Ça nous marque. "Chez Volvo, tout reste suédois sauf le propriétaire" : Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Car France

La saga de la marque Volvo. Une entreprise créée en 1927 dont le siège social se trouve à Göteborg, en Suède et qui vend 700 000 véhicules chaque année dans le monde. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le logo de Volvo dans une usine de Los Angeles, le 1er novembre 2018.
Le logo de Volvo dans une usine de Los Angeles, le 1er novembre 2018. (FPA / FULL PICTURE AGENCY)

La marque Volvo est née assez tardivement pour un constructeur automobile puisque c’est en 1927 que deux ingénieurs qui travaillaient jusque-là chez SKF ont l’idée de se lancer dans la production de voitures. Ils donnent à leur entreprise un nom latin, "je roule", et ont tout de suite l’idée de créer cette entreprise avec l’idée de se développer à l’international donc, avec conduite à gauche, voiture faite pour la neige mais aussi pour rouler dans les pays chauds. 

Volvo, c’était tout ce qui bouge  

Volvo développe des voitures mais pas seulement. L'entreprise fabrique des camions, des bus, des véhicules militaires, et même des moteurs pour bateaux, jusqu’à ce que la marque sépare la branche automobile du reste de l’entreprise.

Lorsque Volvo débarque en France en 1953, les débuts sont timides, reconnaît Yves Pasquier-Desvignes. "Nous vendions à l’époque entre 6 000 à 10 000 voitures par an, ce qui était marginal sur un marché qui était très orienté diesel, alors que Volvo ne fabriquait pas ce type de motorisation. C’est sous l’impulsion de notre partenaire Renault avec qui nous envisagions un rapprochement que nous avons développé le diesel".   

Un destin asiatique  

Volvo est une entreprise prospère jusque dans les années 90 où l’entreprise commence à avoir de sérieuses difficultés financières. "Des crises financières ont fait que des alliances ne se sont pas faites, et a conduit à un rachat par un grand groupe, Ford, explique Yves Pasquier-Desvignes. Mais une crise industrielle ne lui a pas donné les moyens de pouvoir tout développer, donc nous avons été remis sur le marchéAujourd’hui Volvo est la propriété du groupe chinois Geely mais il a donné carte blanche à toute une équipe suédoise pour conduire l’entreprise en se disant : je ne veux pas que Volvo devienne autre chose que suédois. L’état-major est 100% suédois, le centre névralgique est encore à Göteborg. Nous fabriquons en Suède les châssis des moteurs et du design pour cultiver l’ADN Volvo. Il y a une grande liberté… tant que ça marche… Et cela a marché."

Volvo aujourd’hui vend 700 000 véhicules chaque année dans le monde dont 20 000 en France.  

Le logo de Volvo dans une usine de Los Angeles, le 1er novembre 2018.
Le logo de Volvo dans une usine de Los Angeles, le 1er novembre 2018. (FPA / FULL PICTURE AGENCY)