Ça nous marque, France info

Ça nous marque. Audika : la surdité a de l'avenir.

 Le co-fondateur d’Audika,  Alain Tonnard, est l’invité de "Ça nous marque".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Olivier de Lagarde
Olivier de Lagarde (RADIO FRANCE)

Alain Tonnard et son frère sont les créateurs d’Audika, le premier réseau d’enseigne d’audioprothèse en France.  

La création d'Audika en 1977

Etudiant à dauphine, Alain Tonnard à 25 ans et travaille dans une société internationale qui distribue des appareils auditifs dont son frère est le directeur commercial. Tous deux découvrent alors un marché extraordinaire, peu exploité où tout reste encore à construire. "On voulait faire comme avait fait les opticiens avant nous dans leur métier, se créer une révolution, innover et rendre visible et organiser ce nouveau métier" explique Alain Tonnard.  

A l’époque, les appareils sont gros, visibles et chers. Mais rapidement, grâce à leur campagne de publicité en 1983 et leur arrivée en 1990 à la télévision avec Rober Hossein, leur popularité augmente : "Robert Hossein a été un tremplin absolument extraordinaire, on est passé de 30% de notoriété à 70% très rapidement grâce à lui".

Le marché de l’audition  

Actuellement, ce marché traite principalement les problèmes de presbyacousie : la baisse naturelle de l’audition chez les plus de 50 ans. Elle représente près de 95% du marché. Audika, avec un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros, est la première enseigne en France dans ce secteur. Selon Alain Tonnard, "L’année dernière la croissance était de 9%, cette année, le marché est à plus 9%". 

Olivier de Lagarde
Olivier de Lagarde (RADIO FRANCE)