PODCAST. Suicide d'un lycéen, "Gletscherbegräbnis" pour symboliser la fonte des glaciers et train de nuit : ça dit quoi le 7 septembre ?

Ce jeudi 7 septembre, le choc après le suicide d'un lycéen qui dénonçait des faits de harcèlement, la fonte du plus grand glacier d'Europe centrale et le retour du train de nuit entre Paris-Berlin.
Article rédigé par Léo Tescher
Radio France
Publié Mis à jour
Le glacier Pasterze, en train de fondre en Autriche, a reçu un hommage mardi avec un "Gletscherbegräbnis", l'enterrement symbolique d'un cercueil de glace. (JOE KLAMAR / AFP)

"Salut c'est Léo, ça dit quoi ?"

Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé, mercredi 6 septembre, le lancement d'une enquête administrative après le suicide, la veille, d'un adolescent de 15 ans qui dénonçait des faits de harcèlement. Le harcèlement scolaire est la "priorité absolue" du gouvernement pour cette nouvelle année scolaire. L'application 3018, discrète, gratuite, anonyme et gérée par des professionnels bienveillants, peut être une bonne alliée si tu es confronté à pareille situation.

En Autriche, une procession autour d'un cercueil de glace a été organisée mardi dans les Alpes orientales. Baptisée "Gletscherbegräbnis" pour "enterrement de glacier", cette cérémonie symbolique a rendu hommage au plus grand glacier du pays, le Pasterze, qui disparaîtra ces prochaines années sous l'effet du réchauffement climatique. Mercredi, le chef de l'ONU a alerté sur "l'effondrement climatique" qui a commencé alors que nous venons de vivre l'été le plus chaud depuis 120 000 ans.

Et puis le train de nuit Paris-Berlin va reprendre du service, dès le 11 décembre prochain. Dans un premier temps, la ligne supprimée en 2014 va assurer trois allers-retours par semaine entre les deux capitales. Durée du trajet : 13 heures dans un train couchette ou, à partir de 35 euros, sur des sièges inclinables. Sinon pour tes prochaines vacances, il reste encore des billets Ouigo à 10 euros. La vente flash se termine ce jeudi soir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.