Cet article date de plus de six ans.

Professions réglementées : Paris vs province, la guerre ?

écouter (5min)
Des milliers de notaires, avocats, huissiers, greffiers, étaient dans les rues de Paris ce mercredi. Un cortège bien fourni qui a conspué la loi Macron de la place de République jusqu'à l'Opéra. Leur peur : que les grands groupes parisiens ne viennent les dévorer.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les notaireset les huissiers  manifestent à Paris © Nathalie Bourrus - Radio France)

"Ils vont nous bouffer ! ", cette jeune savoyarde, huissier, ne veut pas voir débouler une horde de Parisiens aux dents longues et venir lui "piquer " son travail et ses clients. Elle et ses copines sont "montées à la capitale ", pour dire NON à la possibilité pour chacun de s'installer où il l'entend sur le territoire français.

Des notaires bordelais, écharpes rouges autour du cou (c'était la consigne pour cette manif), sont eux aussi remontés comme des pendules. "Avec la loi de monsieur Emmanuel Macron, les tarifs seront négociables. Donc un type riche tentera toujours un deal. La concurrence deviendra forcément déloyale ".

Ces milliers de personnes, appartenant aux professions réglementées, veulent garder un privilège : celui de la proximité. "Non, on n'est plus ces notaires bedonnants d'autrefois ! Mais on reste proches des gens. On effectue des actes parfois quasiment gratuitement. Là, on ne pourra plus ".

Le pot de terre contre le pot de fer ? Ça y ressemble. Cette belle vieille France tant aimée par le socialiste François Mitterrand. Un autre membre de ce parti, Emmanuel Macron, a décidé de la mettre au pas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.