C'était comment ?, France info

Panama, l'angoisse...

Le scandale des paradis fiscaux, dévoilé entre autres par le journal Le Monde, en fait trembler certains. Des noms apparaissent, comme celui de membres du FN, ou encore celui de Michel Platini, mais également des banques comme la Société Générale. Gros malaise.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Beaucoup de journalistes à l'Assemblée Nationale ce mardi après-midi pour interpeller les députés sur les Panama papers © MaxPPP)

Malaise à l'assemblée Nationale. Hein ? Des quoi ? Des paradis fiscaux ? Des sociétés offshores ? Nous, les hommes politiques impliqués ?

Ou encore : "Y’a rien de vraiment nouveau sous le soleil…."

Ça, c’est un député Les Républicains

"Les Le Pen, c’était déjà sorti, les Balkany aussi…"

Moi : "Vous semblez minimiser… ça vous intéresse en fait ?"

Lui : "Mais oui, bien sûr… mais bon, ce n’est pas l’opération Mani Pulite, qu’il y avait eu en Italie !" 

Moi : "Ben, je ne sais pas…le premier ministre islandais est à 2 doigts de démissionner (il l’a fait, depuis, on le sait) "

"Ben vous voyez ! Ce n’est pas en France…" , me répond-t-il. 

Pirouette cacahouète

" Ils ont peur. D’autres noms vont sortir,  ça peut éclabousser loin, ce genre d’affaire…"   me confie, discrètement un député de gauche. "Justement parce que c’est mondial, personne n’est à l’aise et puis, ça jette une fois encore l’opprobre, pendant que les gens descendent dans la rue. Ca tombe très mal."  Le calendrier, n’est en effet pas très favorable. Ces milliers de noms qui sortent, ces chefs d’Etat pris la main dans le sac, ces patrons aussi. Et ces politiques ! Tout ça en plein marasme économique ! En plein doute, sur la qualité de nos dirigeants, plus de 100 rédactions du monde entier, sur le coup, des millions de fichiers décortiqués. Tiens, Gilbert Collard, du Front National. "Ce qui est certain, c’est que la presse a fait un énorme boulot. Celui que les flics auraient dû faire !" me  lance Collard. Ah, un compliment, allez, on prend ! Mais, je vous rassure, ça va pas durer. 

La belle presse

"Mais bon, un nom ne fait pas une culpabilité ! Bien sûr, j’ai beaucoup de respect pour le journal le Monde !! Mais vous n’êtes pas des jauges  !!!!"

Moi : "C’est vrai…. les juges, à présent, vont pouvoir faire leur travail sur cette affaire…" Collard ne rit pas. Terminés les petits compliments sur la presse. Il me fustige du regard. J’ai l’impression d’un père, qui va gifler sa fille, pour la stopper net.  "Et d’ailleurs, vous connaissez le texte pénal qui régit, les infractions sur les paradis fiscaux ? Vous le connaissez ?"

Moi : "Non. Mais je sais que ces pratiques sont illégales, quand les activités et les profits sont dissimulées"

Lui : "Ben, quand vous connaitrez le texte pénal, vous reviendrez me voir !"

Aie, aie, aie... 

Le gros malaise aux 4 colonnes

Panama, et la presse qui fouine, on n’aime pas du tout. Ah , j’aperçois  un ministre, et de taille, et ultra concerné par ce scandale, c’est Christian Eckert, le secrétaire d’état chargé du budget. Pas super locace, non plus. "Les journalistes ont fait un travail, c’est certain" , dit-il. Et au bout de quelques minutes, avec un air soucieux : "D’ailleurs, ce serait vraiment bien,  qu’ils nous donnent leurs infos… ah ça, ça nous aiderait beaucoup."   Ca… à mon avis, je sais pas pourquoi, je le sens pas…C'est pas gagné.

(Beaucoup de journalistes à l'Assemblée Nationale ce mardi après-midi pour interpeller les députés sur les Panama papers © MaxPPP)