Cet article date de plus de sept ans.

Le Mondial de l'auto, bourré de clichés

écouter (5min)
Difficile à croire, mais le Mondial de l'auto reste un peu/beaucoup sexiste. Les bons vieux clichés n'ont pas disparu. Et quand on voit de très jolies bimbos allongées sur des véhicules de grande marque, on se frotte les yeux.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (Une hôtesse au Mondial de l'auto à Paris, en octobre 2014. © Maxppp)

Le Mondial, c'est avant tout du rêve. Comme le disent beaucoup de personnes rencontrées ici, qui peut s'offrir une voiture, même simple, aujourd'hui ? Car il faut ajouter l'entretien, l'essence, l'assurance... Un gouffre. "C'est quasiment devenu un produit de luxe ", dit une femme, venue de Metz avec son mari. Du coup, le salon vous "offre" de multiples occasions de gagner une voiture. Mais pour cela, il faut se plier à certaines épreuves.

Comme devoir porter un chapeau mexicain, un collier, et laisser votre homme aller poser aux côtés d'une... bimbo. Le tout, en serrant les dents, et en priant pour gagner cette voiture, tant rêvée... Je croise un groupe de jeunes hommes. Tous ont pris leur journée. Ils viennent rêver un peu à une voiture... et à la femme qui ira avec.

Je repense à la 2 CV de ma mère... à ces trajets interminables pour aller dans nos Landes chéries, le temps d'un week-end. On dormait à l'arrière sans ceinture, il n'y en avait pas sur la "deudeuche". Ma mère fumait en conduisant. C'était long. C'était beau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.