C'était comment ?, France info

Juppé au dessus de la mêlée

Une affiche de taille: Chirac, Hollande, Juppé... sans oublier Bernadette, l'empêcheuse de tourner en rond. La Fondation Chirac remettait ses prix, au musée du Musée du Quai Branly, à Paris. Une cérémonie très politique. Chic et choc! Bernadette Chirac a refusé de saluer le maire de Bordeaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© RF/ Nathalie Bourrus)

Quelle image! Devant un parterre de membres de la galaxie Chirac, la scène a choqué : le maire de Bordeaux arrive. Il va remettre l'un des prix decerné par la Fondation Chirac. Silence dans la salle. Un air de solennité s'installe. Ca sent la présidentielle à plein nez. Bernadette entre. Son siège se situe juste à côté de celui de Juppé. Elle s'assied. Elle s'approche, mais elle ne le salue pas. En public, elle snobe celui qui a decidé de se présenter à l'élection de 2017.

Stupéfaction dans la salle

Au bout de quelques minutes, Alain Juppé se penche vers elle, lui adresse quelques mots, demeurés secrets. Fin de l'incident. Enfin, presque... car lorsqu'il monte à la tribune, pour la remise des prix, l'ex ministre des affaires étrangères se fend d'un "chère Bernadette" qui donne envie à tous d'éclater de rire.

Puis, il prononce un discours sur la politique internationale, rend hommage à celle menée par François Hollande, lui même empêtré dans cette histoire de photos volées de lui avec Julie Gayet à l'Elysée. Il ne cherche pas la bagarre, Alain Juppé se veut au dessus de la mêlée. Définitivement.

A la sortie, une bordelaise s'accroche à lui. Elle l'encourage, le voit déjà au sommet. "Vous savez, faut pas s'emballer..la route est longue".

(© RF/ Nathalie Bourrus)