Cet article date de plus de quatre ans.

C'est mon week-end. Trois visites originales pour découvrir Paris

écouter (3min)

Alors que la saison touristique d'été est en plein démarrage à Paris, franceinfo vous propose trois visites insolites pour découvrir la capitale sous un nouvel angle. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 Dans les catacombes de Paris, le parcours de près d'un kilomètre à l'intérieur de l'ossuaire vient d’être rénové.  (BORIS HORVAT / AFP)

Balade dans le "Ventre de Paris"

La découverte de la capitale commence par une balade à pied dans le "Ventre de Paris". Près du quartier des Halles, certaines rues portaient autrefois des noms liés aux activités coquines de la ville. Dès le Moyen-Âge, le quartier de la rue Saint-Denis est connu pour ses nombreux lieux de prostitution. Ainsi, on trouvait jadis la rue Tire-Vite et la rue Gratte-Cul (qui s’appelle aujourd’hui la rue Dussoubs). "La rue du Pélican s'appelait aussi la rue du Poil-au-Con", explique Axelle, l'une des guides de cette balade.

Quant à la rue Tire-Boudin, elle a été rebaptisée rue Marie-Stuart, du nom de l’épouse de François II. "Elle a adoré cette petite rue qui allait vers les Halles où il y avait de grandes adresses gastronomiques", raconte Axelle. Quand la reine a demandé le nom de cette rue, personne n’a osé lui dire qu’elle s’appelait Tire-Boudin. "On lui a répondu qu’elle porterait son nom !" Cette visite est proposée par Paris Zig-Zag.

Plongée dans les catacombes 

Dans les sous-sols de Paris, 10 mètres sous le métro, il est possible de visiter les catacombes qui ont fait peau neuve. Le parcours de près d'un kilomètre dans l’ossuaire qui date de la fin du 18ème siècle vient d’être rénové. La visite commence par la descente d'un escalier qui mène à 20 mètres sous terre. C'est un escalier en colimaçon donc il faut prendre son temps parce qu'on peut avoir la tête qui tourne. C’est vraiment impressionnant de descendre les cinq étages et de cheminer à travers les galeries éclairées de ces carrières qui sont à peu près parallèles aux rues en surface.

Dans les catacombes, la température est de 14 degrés mais on s'y sent bien : il n'y a pas de rat et on ne se sent pas oppressé. À l'intérieur de l’ossuaire, les millions de crânes et de fémurs sont bien alignés et on a l’impression de voir des rangées de bois si on les regarde de loin. Clarence, 9 ans et demi, est intrigué. "Il y a des crânes qui sont mieux faits que d’autres. Certains sont plus détaillés", décrit-il. "Certains sont plus anciens, ils sont donc déminéralisés et c’est pour ça qu’ils sont cassés", lui répond la guide. Anecdote savoureuse, l’ingénieur responsable de l’aménagement de cet ossuaire s’appelait Louis-Étienne Héricart de Thury.

Visiter Paris à bord d'une 2 CV

L’agence Quatre roues sous un parapluie propose un itinéraire pour explorer le "Paris méconnu" avec un chauffeur qui raconte beaucoup d’anecdotes. Gabrielle a apprécié l’expérience à bord de sa 2CV baptisée James, en référence à James Bond. "C’était une 2 CV décapotable donc on a pu vraiment profiter d’une belle vue sur les monuments, raconte la jeune femme. On a pu parcourir le 7e arrondissement, Saint-Germain-des-Prés et voir des petites places méconnues du public. C’est une formidable expérience !" dit-elle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.