C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. Quand la pratique du yoga permet une meilleure dégustation du vin

Les journées nationales du yoga se tiennent jusqu’au 21 juin. L’occasion de zoomer sur une nouvelle tendance qui consiste à pratiquer le yoga au milieu des vignes de domaines viticoles avant de rejoindre la cave pour la dégustation. Une approche originale pour éveiller ses sens.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'oenologue Audrey Wambre a créé l\'atelier \"Ecoute et goûte\" qui propose une séance de yoga avant une dégustation de vin.
L'oenologue Audrey Wambre a créé l'atelier "Ecoute et goûte" qui propose une séance de yoga avant une dégustation de vin. (GAELLE BC)

"Il faut revenir à l’origine même de nos sens : le goût, l’odorat. Et partir de cela pour faire déguster les gens et ne plus partir de l’étiquette, de l’appellation ou du côté prestigieux qu’il y a derrière la bouteille."

Avec son agence Âme Wine, l’œnologue Audrey Wambre propose des ateliers "Écoute et Goûte" pour découvrir les vins de Loire notamment au château du Clos des Quarterons au cœur du Domaine Amirault, à Saint-Nicolas de Bourgueil, en Touraine.

L’atelier commence par une séance de yoga et se poursuit par une dégustation une fois les sens mis en éveil. Et cela s’adresse aussi bien aux yogis débutants qu’aux néophytes perdus dans l’univers du vin.

La plupart des gens qui viennent me disent : ‘’mais je n’y connais rien en vin !’’ Mais on s’en fout ! Je leur réponds qu’au moins ils ressentent des choses. Donc, je les invite à se laisser porter, à exprimer simplement et naturellement les choses.

Audrey Wambre, oenologue

"En plus, poursuit Audrey Wambre, les gens ont peur de ne pas avoir le bon vocabulaire. Lors de mes animations, j’essaie d’amener les gens à s’affranchir de ça. Ce n'est pas parce qu’on n’a pas le bon vocabulaire, qu’on n’est pas un bon dégustateur. Il faut apprendre à réutiliser ses sens, son odorat, le goût. Écouter, regarder, c’est le principe même de la dégustation."

"C'est une expérience à tout point de vue", assure Christophe Maury. Il fait partie des profs de yoga, qui participent à l’atelier. "Je connais plein de gens qui me disent : Ah non, le yoga ce n’est pas pour moi, je ne suis pas assez souple. C'est parce qu'on voit des postures dans les magazines qui sont incroyables.

Dans toutes les formes de yoga, il y a des postures plus ou moins abouties mais on n’a pas besoin d’être dans des postures extrêmement compliquées et difficiles pour ressentir des choses. En étant simplement présent à ce qu’on fait, il y a un ressenti qui se manifeste auquel on ne fait pas attention habituellement. Mais c’est simplement un cadre et une attention à porter."

Installés au pied des vignes, en position du lotus, la séance de yoga débute par un recentrage sur la respiration abdominale et thoracique. Puis, on enchaîne avec des postures douces, dont le "croissant de lune". Et enfin une méditation.

Après la séance yoga, place à la dégustation à l\'aveugle dans l\'atelier \"Ecoute et goûte\" créé par l\'oenologue Audrey Wambre.
Après la séance yoga, place à la dégustation à l'aveugle dans l'atelier "Ecoute et goûte" créé par l'oenologue Audrey Wambre. (AME WINE)

"Je vous sers un vin ?" Dix minutes plus tard, les chakras bien ouverts, on attaque la dégustation à l’aveugle en trempant ses lèvres dans un verre noir.

"De notre tête surgit le mot "terre" puis l’adjectif "profond". On sent bien le côté fruité, un poil acide d’un blanc du terroir d’Anjou. Tandis que le Bourgueil rouge nous laisse la langue sèche. Même sensation qu’avec un thé trop infusé. "Ah ça, c’est dû à son tanin ! réagit Audrey Wambre. Ce côté puissant est surtout lié à l’âge des vignes centenaires, qui donne des jus extrêmement concentrés."

Quant au blanc liquoreux quarts-de-Chaume, nous le trouvons acide et sucré. "C’est justement cet équilibre qui fait qu’on ne s’ennuie pas ! s’enthousiasme la spécialiste. On le sert avec un fromage qui tient la rampe, comme le roquefort."

En mode zen, on pose des mots simples sur ses sensations. En toute décomplexion. Cette alliance yoga-vin est un bon cru !  

PRATIQUE

Atelier "Écoute et goûte", durée environ 2h. Tarif Adulte : 49 euros/personne ; Enfant -12 ans : 20 euros. Réservation au : 02 47 97 75 25.

Site d'Âme Wine

Accès : en voiture Paris-Bourgueil environ 2h50 (238 km).

En train TGV, Paris-Saint-Pierre-des-Corps, puis 40 minutes en voiture.

L\'oenologue Audrey Wambre a créé l\'atelier \"Ecoute et goûte\" qui propose une séance de yoga avant une dégustation de vin.
L'oenologue Audrey Wambre a créé l'atelier "Ecoute et goûte" qui propose une séance de yoga avant une dégustation de vin. (GAELLE BC)