Cet article date de plus de quatre ans.

C'est mon week-end. La province de l'Ontario pour l'anniversaire du Canada

écouter (3min)

Le Canada célèbre son 150e anniversaire, un événement marqué par de multiples festivités. L'occasion d'aller visiter l'Ontario et la ville de Toronto.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La ville de Toronto (Canada) et sa tour CN. (CREATIVE TOUCH IMAGING LTD / NURPHOTO)

Pour ce début des vacances d’été, nous vous proposons un séjour au Canada qui célèbre cette année son 150e anniversaire. Découvrez la province de l’Ontario dans le centre-est du pays. Paris-Toronto : 7 heures et quart de vol, à partir de 480 € l’aller-retour. Voyager en Ontario sans aller découvrir ses lacs, c’est comme visiter Paris sans voir le Louvre.
Face au gigantesque lac Ontario, on a l’impression d’être au bord de la mer. Avec le lac Erié, le lac Huron et le lac Supérieur, il fait partie des plus grands lacs d’Amérique du Nord. Et à chaque fois, on plonge dans un environnement naturel exceptionnel, comme sur l’archipel des Mille-îles (Thousands islands) sur la frontière entre les États-Unis et le Canada. Depuis le port de Kingston, on flâne à vélo le long du fleuve Saint-Laurent et la nuit, on dort sur l’eau dans des bateaux-gîtes. Le paradis

Les chutes du Niagara sont spectaculaires 

Naviguer à bord du bateau Maid of the Mist peut vous flanquer une belle poussée d’adrénaline. C’est comme si on entrait à l’intérieur des chutes ! La vapeur d’eau explose et vous plonge dans le brouillard. La ville attenante de Niagara-Falls est réputée pour ses casinos, c’est un peu la petite sœur de Las Vegas. Pas loin, on peut rejoindre la région vinicole autour de la commune de Niagara-on-the-lake. On le sait, les Canadiens sont de grands producteurs de bière, mais ils ont aussi la culture du vin. Dans les caves, vous pourrez ainsi tester leur vin de glace rouge fait à partir de raisins vendangés gelés.
 
Nous voilà au nord du lac Huron. Ce parc de 645 km2 borde la côte de granit rose de la baie géorgienne. Là, on touche au cœur du Canada car les paysages sont purs. Imaginez des montagnes coiffées d’un bonnet blanc, des collines de pins immenses avec au milieu des lacs bleu saphir. On peut randonner pendant plusieurs jours en canoé, on appelle ça le "canot-camping".  Vous louez votre matériel à l’entrée du parc. Ensuite, vous pagayez de lac en lac, en portant entre deux navigations votre canoë sur la tête. Le soir, c’est bivouac, en tête à tête avec les écureuils au milieu des forêts d’épicéas et de chênes rouges. Petit conseil : le soir, fermez bien vos bidons de nourriture, sans quoi, la nuit, les ours pourraient vous rendre visite...

Toronto a aussi des atouts

Du haut des 553 mètres de la tour CN, on domine la capitale économique du Canada et ses rues quadrillées à l’américaine que l’on peut encore traverser à bord d’un vieux tramway. En marge des buildings de la cité financière, la ville possède aussi des maisons centenaires, près du quartier universitaire. Toronto c’est aussi ses longues rues commerçantes comme Bloor Street avec ses quartiers multiculturels : Koreatown, Greektown, etc. 50 % de la population canadienne est issue de l’immigration. Des habitants très accueillants avec lesquels on privilégie l’anglais au français moins usité. Tabarouette, on n’est pas au Québec !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.