C'est mon week-end. Flânerie parisienne rue du 4 septembre

écouter (3min)

En ce samedi 4 septembre, allons flâner dans la capitale du côté de la rue du 4 septembre...

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Quartier du Quatre-septembre à Paris (2è). (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"On s'est connus, un matin station Quatre-Septembre, reconnus dès le lendemain, pour aller boire un café ensemble..." Cette chanson, signée Benjamin Biolay et interprétée par Vanessa Paradis, nous trotte dans la tête en remontant depuis l’Opéra Garnier la rue du 4 septembre à Paris…

Le nom de cette artère du 2e arrondissement de la capitale rend hommage au jour de la proclamation de la IIIe République, un certain 4 septembre 1870… Au numéro 18, on admire l’un des plus beaux immeubles de Paris : Le Centorial. Achevé en 1913, ce centre d’affaires se distingue par sa façade richement décorée et son intérieur ultra moderne en fer et en verre. Ce bel ouvrage sert aussi d’écrin aux défilés de Haute-Couture.

Immeuble Le Centorial, ancien centre bancaire situé 18 rue du 4 septembre, à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

En levant la tête on découvre au numéro 24 de magnifiques cariatides

Ces sculptures de femmes en buste ornent un immeuble cossu de 1830. Créées par Aimé Millet, elles soutiennent le balcon du deuxième étage. Quelle force ! Quelle élégance !

Au numéro 24, on admire aussi les Cariatides en buste qui ornent un immeuble cossu de 1830. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"C’était super, on se téléportait à Paris, ça j’ai bien aimé ! A un moment donné, y avait même des momies…" 

Comme Samuel, 8 ans, on peut aller visionner La Face cachée de Paris. Ce film est projeté dans l’espace Flyview au n°30 de la rue du 4 septembre. Muni d’un casque de réalité virtuelle, nous voilà immergés dans la salle des machines de la Tour Eiffel, dans les couloirs secrets du Panthéon et sur les toits de Montmartre… Le monument préféré de Samuel c’est d’ailleurs "le Sacré Cœur, parce qu’il y a cœur."

Découvrir des films en réalité virtuelle sur Paris à l'espace Flyview, 30 rue du 4 Septembre, à Paris (2è). (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Et pas loin, coup de théâtre au 40 de la rue Richelieu !

C’est dans ce bâtiment que Molière s’est éteint en 1673. A deux pas, place Mireille 1er, sous un imposant portique à fronton, se dévoile la fontaine surplombée d’une statue en bronze représentant l’illustre homme de théâtre assis. 

La rue de Richelieu relie la place Colette (Comédie-Française) et les grands boulevards. Entre les marchands de monnaie récemment rejoints par des marques d’accessoires et de bijoux, on y trouve créateurs et concept-stores novateurs. Comme la lumineuse boutique-atelier Paulin (60, rue de Richelieu), où les bijoux sont confectionnés sous vos yeux par des joailliers. Les clients choisissent un motif ou un prénom pour leurs bracelets ou pendentifs avec du fil d’or 14 et 18 carats.

Etonnant aussi le salon Piano-Coiffure, où trônent les pianos de Bernard Cavalié qui joue et donne de la voix entre deux coups de ciseaux. (Piano coiffure - 48, rue de Richelieu 1er).

Après avoir rêvassé dans le square Louvois (Square Louvois-69 bis, rue de Richelieu) on file acheter un bouquet de mimosas chez le fleuriste à la mode Stéphane Chapelle (29, rue de Richelieu), chouchou des maisons de couture.

On peut s'y rendre en métro, ligne 3, station "Quatre-septembre".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'est mon week-end

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.