C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. Escapade à Cognac

Le 4 juin prochain, c'est la journée mondiale du cognac ! L'occasion d'aller explorer sa ville d'origine et la région charentaise, où cette eau-de-vie de vin est produite.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Balade sur les quais de la Charente, à Cognac.
Balade sur les quais de la Charente, à Cognac. (DESTINATION COGNAC)

Spiritueux consommé dans le monde entier, le cognac est une eau-de-vie de vin produite principalement autour de Cognac en Charente et en Charente-Maritime.

"Nous avons environ 420 hectares de vignes et une très grande distillerie qui rassemble 41 alambics", explique Lubomira Chinkov. Celle-ci est chargée d’hospitalité à la Maison Boinaud, qui produit notamment le cognac De Luze, fin et fruité, à Angeac-Champagne. L'entreprise est installée depuis le XVIIe siècle au cœur du terroir de Grande Champagne, qui correspond au premier cru du Cognac. 

La Grande Champagne offre des eaux-de-vie qui ont des longévités assez impressionnantes, et qui peuvent vieillir au-delà de 60 ans.

Lubomira Chinkov, Maison Boinaud

XO’dysée by Quad, la nouvelle activité lancée par la Maison Boinaud pour admirer les plus beaux points de vue du vignoble de Grande Champagne lors d’une balade en quad.
XO’dysée by Quad, la nouvelle activité lancée par la Maison Boinaud pour admirer les plus beaux points de vue du vignoble de Grande Champagne lors d’une balade en quad. (MAISON BOINAUD)

La Maison Boinaud lance une balade en quad (XO’dyssée by Quad) pour découvrir ses vignes, et dans la foulée, le site d’élaboration du Cognac. Pour tout savoir sur sa fabrication : le jus de raisin (moût) provient de cépages blancs, principalement l’ugni blanc.

Fermentation brève et double distillation

Après la récolte, il fermente sept jours maximum. Le vin obtenu est transformé en Cognac grâce à la double distillation appelée "la bonne chauffe".

"De cette double distillation va sortir ce qu’on appelle le cœur, avec environ 72% d’alcool, et c’est ce qu’on va mettre ensuite en fût. Les eaux-de-vie ne deviennent Cognac qu’après deux ans de vieillissement sous fût. Avant, c’est considéré comme de l’eau-de-vie et cela ne peut être vendu comme du Cognac."

De là, on obtient la qualité : VS (very special avec une eau-de-vie de deux ans minimum); VSOP (Very superior old pale: 4 ans) et XO (Extra Old: dix ans). Les fines gueules l’apprécient avec des fines claires. "Avec des huîtres de la côte, et c’est parfait !"

Le cognac s’exporte à 98% principalement en Asie et aux États-Unis. Un breuvage pas très populaire auprès des Français. "C’est assez paradoxal puisque les Français sont amateurs de whiskey, mais très peu de cognac, sans doute parce l’image du fauteuil devant la cheminée, avec un verre ballon rempli de Cognac, est un peu ancrée dans nos têtes, et les gens continuent à le consommer de cette façon."

Le cognac se déguste sec mais aussi frappé, sur glace, et la grande tendance c’est de le consommer en cocktail. "Le côté frais apporte de la douceur en bouche et amoindrit ce côté puissant, puisque c’est un alcool à 40 pour cent", souligne la spécialiste.

Traversée du pont de Cognac.
Traversée du pont de Cognac. (DESTINATION COGNAC)

À un quart d’heure de route, on fait escale dans la ville de Cognac, qui compte 19 000 habitants. Après une balade sur les quais, le long du fleuve Charente, où l’on peut faire du canoë, cap sur la vieille ville pour admirer la superbe rosace gothique de l’église romane St-Léger. On flâne sur le boulevard Denfert-Rochereau en passant devant le château, où naquit François 1er. On fait aussi une pause sur la place en arc-de-cercle, qui porte son nom. Celle-ci est bordée d’hôtels particuliers du XIXe siècle et remplie de cafés et bars à cocktails.

Terrasses enfin ouvertes et jardin public classé

"Les terrasses ont été nettoyées, le mobilier est de sortie !" Responsable à l’office de tourisme de Cognac, Séverine Poineaud aime aussi arpenter la rue Saulnier. "Elle comportait au départ des greniers à sel au XIe siècle, et puis petit à petit, commerce du cognac oblige, les négociants sont venus s’y installer et on y découvre de très jolies façades. Et là encore, il faut lever la tête parce que les gargouilles et les têtes de lion sont jolies et bien conservées."

Sept hectares en plein centre-ville de Cognac, le jardin public classé repensé par l’architecte paysagiste Édouard André, à qui l’on doit l’aménagement du parc des Buttes-Chaumont, à Paris. "A l’intérieur, il y a de fausses grottes, de faux ponts, une fausse cascade, un kiosque très sympa et un théâtre de verdure."

Flânerie dans les vieilles ruelles pavées de Cognac.
Flânerie dans les vieilles ruelles pavées de Cognac. (DESTINATION COGNAC)

Quant à savoir si les Cognaçais consomment du cognac, la réponse est claire comme de l’eau-de-vie. "Oui, les habitants consomment du cognac !" À déguster avec modération bien sûr.  

EN PRATIQUE

Site de la Maison Boinaud

L’expérience XO’Dyssée en quad dure une demi-journée (environ 4h). Tarif : 295 euros pour deux personnes, pour un circuit de trois heures, et 465 euros pour un parcours de 5 heures.

Pour tout savoir sur le cognac   

Site de l'office de tourisme de Cognac 

Balade sur les quais de la Charente, à Cognac.
Balade sur les quais de la Charente, à Cognac. (DESTINATION COGNAC)