C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. En islande, la capitale, Reykjavík, souffle le froid et le chaud

L'Islande et sa capitale, Reykjavik, sont des destinations qui ont de plus en plus la cote. On y passe un long week-end très agéable.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Reykjavik, la capitale de l\'Islande.
Reykjavik, la capitale de l'Islande. (ODD ANDERSEN / AFP)

L'Islande est une destination qui a de plus en plus la cote. Avec plus de 2 200 000 visiteurs l'année dernière, le nombre de touristes a été multiplié par quatre en dix ans. Cela mériterait presque un petit clapping... Souvenez-vous, lors de l'Euro 2016, ces supporters synchronisés, que l'on a même fini par copier :

L'Islande c'est aussi – côté décors en pleine nature – la série Games of Thrones. Ils sont donc au top et ils font tout pour maintenir la flamme et notamment dans la capitale, Reykjavik.

À partir de février le soleil reprend ses quartiers : en ce moment il fait jour entre 9 heures et 16 heures environ. À Reykjavík tout se fait à pied, c’est un petit village avec des maisons de tôle aux toits colorés. À faire absolument : la cathédrale luthérienne d’Hallgrimur avec son clocher pointu et le musée d’art contemporain où l’œil est accroché par les immenses tableaux-collages de l’artiste islandais Erró, qui détourne des affiches de propagande avec un côté très pop’art. Le centre-ville de Reykjavík est par ailleurs très vivant, à l’image de la grande rue commerçante de Laugavegur avec ses boutiques de pulls en laine, ses cafés-bibliothèques et ses échoppes vintage. On s’aperçoit vite que Reykjavík est assez branchée, avec une vie nocturne intense le week-end. D’ailleurs, le 1er mars prochain c’est le Jour de la bière en Islande, l’occasion de tester la bière locale artisanale, des blondes pour l’essentiel.

Des concerts donnés dans les bars de Reykjavík

Du 1er au 3 mars, grâce au Folk Festival, vous entendrez des groupes islandais au Café Rosenberg. Si vous êtes en mode musique classique, rendez-vous à l’entrée du port où se dresse un monument ultra moderne, semblable à une gigantesque ruche en verre : il s'agit d'Harpa qui abrite une grande salle de concert. Très bel endroit.

De bonnes tables à Reykjavík 

On compte de plus en plus de bonnes tables à Reykjavik. Les spécialités sont à base de produits de la mer : aileron de requin, homard, langoustine. Au Market Grill, on sert du macareux, un oiseau marin au goût de canard, parfumé au Brennivín, une eau-de-vie de pomme de terre anisée.

Des sites naturels grâce au circuit du Cercle d’Or 

En une journée, on découvre notamment les chutes de Gullfoss (la plus haute chute atteint 32 mètres), un peu plus loin on observe le geyser le plus actif d'Islande (strokkur) qui projette de l’eau bouillonnante jusqu’à 15 mètres de hauteur.

Le Blue Lagoon

Autour de vous, les collines volcaniques noires ébène tranchent avec le bleu azur et cotonneux de l’eau qui provient de 1 800 mètres sous terre. De la fumée s’échappe doucement et on nage dans une eau riche en minéraux proche de 40 degrés. On se tartine le visage d’algues et de silice en sirotant un cocktail détox. Pour ce long week-end à Reykjavík on peut séjourner au Kex Hostel, chambre double à partir de 77 euros, avec vue sur l’océan bleu émeraude et sur le mont Esja. Paris-Reykjavík 3h30 de vol, à partir de 112 euros l’A/R.

Reykjavik, la capitale de l\'Islande.
Reykjavik, la capitale de l'Islande. (ODD ANDERSEN / AFP)