C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. Ciné-balade à travers les gares de Paris

De la gare du Nord à la gare de l'Est jusqu'aux rives du canal Saint-Martin, retour sur des lieux de tournage mémorables, à Paris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ciné-balade \"Gares et Canal\".
Ciné-balade "Gares et Canal". (CINE-BALADE)

"On est gare du Nord, donc on a une scène assez forte, et là en l’occurrence c’est une scène de rupture entre Jane Birkin et Jean-Pierre Bacri." Des frissons nous parcourent le dos en regardant un extrait du film, On connaît la chanson d'Alain Resnais, sur la tablette de notre guide Juliette Dubois.

\"On connaît la chanson\" d\'Alain Resnais (Production ARENA FILM)
"On connaît la chanson" d'Alain Resnais (Production ARENA FILM) (CINE-BALADE)

Gare du Nord, c’est aussi le titre d’un long-métrage de Claire Simon sorti en 2013. Pour la réalisatrice, cette gare est une métaphore de la vie : " On arrive, on traverse, on part ; ça correspond au séjour sur terre, la gare est un non-lieu entre la ville et l’ailleurs."

"Un tiers des films français représente des scènes ferroviaires : dans le hall de la gare, dans un wagon ou sur les quais, précise Juliette Dubois. Et cette fascination pour les gares remonte aux origines du cinéma avec l’un des tout premiers films de l’histoire: l’arrivée du train en gare de la Ciotat des Frères Lumières en 1896."

Coup d’œil sur l’Eurostar. On pense alors à la scène, où Romain Duris et Kelly Reilly y écrivent un scénario dans Les Poupées russes de Cédric Klapisch. "Moins connu, il y a aussi Le Temps d’une aventure. Lui est anglais, c’est Gabriel Byrne, elle Française, Emmanuelle Devos, ils se rencontrent dans l’Eurostar et on sait que leur histoire ne durera sûrement que le temps d’un week-end.

\"Le Temps de l\'aventure\" de Jérôme Bonnell avec Emmanuel Devos et Gabriel Byrne
"Le Temps de l'aventure" de Jérôme Bonnell avec Emmanuel Devos et Gabriel Byrne (RECTANGLE PRODUCTIONS)

1984, rappelez-vous de l’ultime film de Sergio Leone, Il était une fois en Amérique. Robert de Niro voit partir la femme qu’il aime depuis l’enfance. Elle prend le train à New-York direction Hollywood. Elle rêve de devenir actrice. Cette scène de départ en train déchirante a été tournée à la gare du Nord. Et non pas à la gare de New-York.

"Parce que la gare Grand Central a été dessinée sur le modèle de la gare du Nord, qui a inspiré de nombreuses gares dans le monde. Et comme Grand Central dans les années 80 avait perdu son architecture d’origine, le seul moyen de retrouver la gare comme elle était dans les années 30, c’était de venir ici gare du nord."

Et si on regarde de près, sur un plan on distingue le logo de la SNCF ! "Alors évidemment on ne se rend pas compte, car on est complètement dans l’émotion de la scène."

Des scènes de poursuite entre policiers et malfrats ont été filmées à la gare du Nord dans la série française, Engrenages.

"Le bugdet d'une telle production ne permet pas de bloquer toute une gare le temps d'un tournage. Ce qui est, au contraire, le cas des grosses productions américaines. Donc on est obligé de faire avec les voyageurs. Et c’est ça qui est amusant : on voit qu’on est vraiment dans cette gare du Nord entourés de ces gens, qui sont des figurants un peu malgré eux. Ils réagissent plutôt bien, comme n’importe quelle personne qui voit des flics courser quelqu’un. Donc, c’est très réaliste !"

Puis nous voici rue du Faubourg Saint-Denis, on pénètre dans le passage Delanos. "C’est trop canon, je ne pensais pas qu’il y avait des cours comme ça à Paris, c’est trop beau !" commente l'une des participantes. Ce passage permet de rejoindre la gare de l’Est. "Il a été créé en 1830 à l’initiative de propriétaires terriens normands, la famille Delanos. Ils ont établi ici une vacherie. Au XIXe siècle, c’était une étable. A Paris, on en comptait à l’époque 490."

Le clan des Siciliens d'Henri Verneuil (1969) a été tourné dans le passage Delanos. Alain Delon s’enfuit par une fenêtre d’une chambre d'hôtel et court vers la sortie du passage située rue d'Alsace.

\"Le Clan des Siciliens\" d\'Henri Verneuil.
"Le Clan des Siciliens" d'Henri Verneuil. (LES FILMS DU SIECLE)

"De là, on peut admirer les toits de la gare de l’Est, c'est comme une mer de tôle", apprécie la guide.

La gare de l’Est a été inaugurée en 1849, c’est la plus ancienne de Paris.

"Si on remonte en arrière, il y a La Grande Vadrouille, Gérard Oury a tourné des scènes ici. C’est le moment où Louis de Funès et Bourvil essaient justement de passer en zone libre avec les aviateurs anglais. Et ça, le spectateur ne le sait pas au départ, car quand on voit Bourvil arriver, il est écrit gare de Lyon sauf qu’après dans la réalité, cela a été tourné à la gare de l’Est. Donc petit montage encore, on s’arrange avec la réalité."

L’Orient Express a été inauguré à la gare de l’Est en 1883, il permettait de rejoindre Istanbul en 76 heures. "Vous avez Bons baisers de Russie. Ce train était réputé pour tous ces agents et espions qui traversaient l’Europe donc c'est un cadre idéal pour un épisode de James Bond."

Ciné-balade, passage sur l\'un des ponts du canal Saint-Martin, à Paris.
Ciné-balade, passage sur l'un des ponts du canal Saint-Martin, à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Ciné-balade à Paris, devant le célèbre Hôtel du Nord.
Ciné-balade à Paris, devant le célèbre Hôtel du Nord. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Dernier lieu de transit, le canal Saint-Martin, où ondulent encore les ricochets d’Amélie Poulain. Et la voix d’Arletty dans Hôtel du Nord, lieu transformé aujourd’hui en café-restaurant. "C’est trop bien, sourit Floriane qui a suivi la visite. On découvre pleins de choses, on découvre Paris avec un oeil différent, en étant plus aguerris."

Avec 20 tournages par jour en moyenne, Paris est la ville la plus filmée au monde.

La ciné-balade "Gares et canal" coûte 14 euros. Prochaine visite le 15 novembre de 14h30 à 16h30.

LE SITE DE CINE-BALADE

Ciné-balade \"Gares et Canal\".
Ciné-balade "Gares et Canal". (CINE-BALADE)