C'est mon époque, France info

L'engouement des Français pour le camping

L'étonnant succès du camping en France. En 2015 le secteur a enregistré un nombre record de nuitées, 113 millions, cela représente 22 millions de personnes, soit deux tiers des touristes français. La recette du succès ? De nouvelles offres qui répondent à une demande de la clientèle à la recherche d'hébergements confortables et à une vaste gamme de services.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Une aire de campings cars près du lac de Sillé le Guillaume dans la Sarthe © GILE MICHEL/SIPA)

Si le camping rencontre un tel succès dans notre pays, c'est qu'il reste d'abord le mode de vacances le plus économique : de 15 à 50 euros la nuit en fonction de la situation et de la qualité des équipements proposés. L'autre atout, c'est qu'au fil des années, il est devenu de plus en plus confortable avec tentes meublées, mobil-home ou chalets. Les adeptes vantent aussi la convivialité de ce mode de vacances et la facilité avec laquelle on peut faire des rencontres. Cest notamment vrai pour les enfants qui n'ont que l'embarras du choix pour se trouver des camarades de jeux. Car aujourd'hui le camping n'est plus vraiment un terrain vague avec quelques tentes dessus, il y a souvent des aires de jeux pour les enfants avec balançoires, toboggan, structures gonflables. Certains sont même dotés de parcs aquatiques et de terrain de sport. 

L'embarras du choix.  

Notre pays compte un peu plus de 8000 campings proposant plus de 900000 emplacements. Nous sommes le premier parc europeen et le deuxième au monde derrière les Etats-Unis. Dans le détail, le Languedoc Roussillon est la première région d'accueil des campeurs, viennent ensuite la région Paca et l'Aquitaine. A noter que la Vendée est le département qui concentre le plus d'installations de campings en France. Les modes d'hebergement des campeurs sont variés. Il y a les puristes, ceux qui ne conçoivent pas de ne pas dormir sous la tente. Ils sont une minorité à faire ce choix, seulement 16 % selon la dernière enquête de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air. Tous les autres campeurs optent pour plus de confort et s'orientent en priorité vers le mobil-home ou la caravane.

Menace d'ubérisation.  

Mais comme de nombreux pans de l'économie, les campings traditionnels voient apparaitre une nouvelle concurrence, celle des particuliers qui proposent des offres de camping dans leur jardin, bien sûr à prix cassés. Plusieurs plateformes numériques de mise en relation sont apparues en l'espace de 3 ans et elles cartonnent. Inutile de dire que les professionnels ne voient pas d'un bon oeil le développement de ce tourisme collaboratif. Ils dénoncent une concurrence déloyale car affranchie de toutes contraintes et taxes.

(Une aire de campings cars près du lac de Sillé le Guillaume dans la Sarthe © GILE MICHEL/SIPA)