C'est mon budget. Hausse des prix de l'énergie : des dispositifs existent pour réduire votre facture

écouter (213min)

Les prix du gaz, de l'électricité, du gazole sont en forte hausse. Une hausse qui surprend les particuliers, mais c'est l'une des conséquences de la reprise économique après la pandémie de Covid-19. Des solutions existent pour réduire sa facture. 

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo - Ersin Leibowitch
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les particuliers découvrent tous en cette rentrée que leur facture d'électricité de gaz ou de gazole a fortement augmenté. Des solutions existent pour réduire votre consommation. (Illustration) (GETTY IMAGES)

On a beaucoup parlé cette semaine de la hausse des prix de l’énergie. Jeudi 30 septembre, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé de nouvelles aides pour alléger la facture des Français suite à cette hausse des prix du gaz et de l'électricité. Les prix s'envolent car l'économie mondiale repart et donc, la demande en énergie aussi. Fanny Guinochet vous conseille d'essayer de mieux isoler votre logement, à commencer par faire établir un diagnostic énergétique.

franceinfo : C'est peut-être le moment de mieux isoler son logement. Et il y a des solutions pour aider les particuliers ? 

Fanny Guinochet : Oui, en isolant des fenêtres, les combles, en changeant les vieux radiateurs, vous pouvez mieux garder mieux la chaleur, et donc faire baisser la facture de gaz et d’électricité. Le mieux est de commencer par un diagnostic énergétique. C’est utile pour définir les points où il y a le plus de déperdition de chaleur, et établir une stratégie, le type de travaux à engager en priorité.

Souvent par exemple, on ne pense pas forcément à la ventilation, alors que selon l’ADEME, c’est l'un des premiers postes à étudier : une mauvaise circulation de l’air dans un logement mal calfeutré peut causer une accumulation d’humidité et favoriser des moisissures 

Un écueil fréquent est aussi de vouloir changer la chaudière en premier. Or, c’est typiquement ce qui se fait à la fin, le modèle se choisit en fonction de votre nouvelle consommation, quand vous avez par exemple isolé vos fenêtres ou revu votre ventilation. 

Et il y a des aides financières ? 

Effectivement, alors qu’on a souvent l’idée que l’on a droit à rien. Tout dépend évidemment de vos revenus, mais il y a une large palette de dispositifs en ce moment pour vous aider à payer le reste à charge 

Je ne vais pas les citer tous, ils sont répertoriés sur le site du gouvernement mais, par exemple, le programme MaPrimeRénov' s’adresse à un public assez large. Preuve en est, depuis son lancement au printemps 2020, 574 000 dossiers ont été déposés et près de 300 000 demandes ont été acceptées, en un peu plus d’un an. 

MaPrimeRénov’ remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique. C’est comme une subvention versée en fonction de vos revenus, mais aussi du type de travaux que vous engagez. Mais pour les ménages très modestes, l’État peut prendre en charge jusqu’à 90% de la facture ! Renseignez vous, il y a aussi des aides locales : certaines collectivités (communes, départements…) peuvent vous verser des primes (Toulouse Métropole a mis en place une prime éco-rénovation”)

Certaines collectivités peuvent aussi vous exonérer temporairement de la taxe foncière. L'exonération peut être totale ou partielle. Enfin, il y a aussi des prêts bancaires spécifiques pour ce type de travaux.   

franceinfo : La difficulté est de se repérer dans toutes ces aides et d’éviter les arnaques ?

Oui, attention aux démarchages, aux offres mirobolantes à un euro, type la pose de panneaux solaires. Quand c’est trop beau, c’est souvent suspect ! Passez bien par des professionnels labellisés. D’ailleurs, pour bénéficier de la plupart des aides, vous devez obligatoirement faire réaliser vos travaux de rénovation énergétique par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Faites toujours établir des devis en amont, bannissez les travaux payés en cash et non déclarés. Soyez vigilants.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.