Bien choisir son assurance auto

écouter (3min)

Payer moins cher son assurance auto, c’est possible. 

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Choix de son assurance auto : les comparateurs de prix sur Internet sont très utiles. (Illustration) (KRISANAPONG DETRAPHIPHAT / MOMENT RF /  GETTY IMAGES)

La première chose à faire avant de choisir son assurance automobile, c'est de bien choisir son assureur. Les conseils de fanny Guinochet.

franceinfo : Comment s'y prendre Fanny, ce choix demande souvent d'être bien orienté ? 

Fanny Guinochet : Bien choisir son assurance, c'est la priorité, en comparant les offres, en demandant des devis. C’est chronophage, pas toujours facile car plusieurs critères entrent en ligne de compte. Cela va dépendre de votre profil de conducteur – votre âge, votre ancienneté de permis – si vous avez eu ou pas des sinistres. Mais il existe sur Internet des comparateurs gratuits très utiles – les furets.com, quel-assureur.com, le lynx, lecomparateurassurance.

Si ça fait longtemps que vous avez une assurance, n’hésitez pas à changer, pour réévaluer vos besoins. Par exemple, vous avez peut-être pris l’habitude de moins utiliser votre voiture etc. D’ailleurs, si vous roulez peu – moins de 6.000 km/an – il existe des assurances "petit rouleur" et ça vaut le coup de regarder.   

Ensuite tout dépend de votre voiture ?

Oui, tout dépend du modèle, du mode de stationnement, du kilométrage aussi. Par exemple, aujourd’hui, de plus en plus de Français se tournent vers l’occasion. Et dans ce cas, du coup, il n'est pas nécessaire de prendre une assurance tous risques.

Prendre une assurance au tiers peut suffire, cela veut dire que vous êtes surtout couvert si vous êtes responsable d’un accident, vous bénéficiez de la garantie de responsabilité civile, mais pas pour le reste, ce peut être suffisant, quand votre voiture ne vaut plus grand-chose..  

Attention toutefois, on rappelle que prendre une assurance est obligatoire, même pour un véhicule âgé, ou qui circule peu. Rouler sans assurance est un délit.

Le plus dur, c’est toujours pour les jeunes ?

La plupart des assurances appliquent une surprime aux nouveaux conducteurs, considérés comme les plus à risques. On le rappelle, le prix de l’assurance repose sur l’estimation du risque d’accident, et d’après les statistiques, les jeunes en ont plus que les aînés.

Mais si vous êtes passé par la conduite accompagnée, c’est souvent pris en compte par les assureurs. Mentionnez-le, ça fera baisser la facture. Enfin, parfois, mieux vaut éviter de déclarer les sinistres, quand ils ne sont pas trop importants, pas trop graves, car cela va faire sauter votre franchise, et surtout, ça vous évite les malus. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.