C'est mon budget vacances. Être payé pour séjourner dans un hôtel paradisiaque

écouter (3min)

Tout l'été, franceinfo vous donne des bons plans pour des vacances à petit budget. Le groupe hôtelier Belambra a proposé de rémunérer au smic dix chanceux pour séjourner dans un de leurs nouveaux hôtels.  

Article rédigé par
Thomas Giraudeau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emma et son compagnon ont passé une semaine dans un hôtel-club Belambra, au Grau-du-Roi, tous frais payés. (EMMA REISER)

Être payé pour passer des vacances dans un superbe hôtel-club, vue sur mer, tout frais payés ? Ce qu'on appelle un job de rêve et, pourtant, vous ne rêvez pas. Cet été, la chaîne d'hôtels Belambra a proposé ce travail à dix chanceux, choisis parmi 6 500 candidats. "C'est une occasion en or", assure Emma, l'une des participantes. Avec son compagnon, la jeune femme a passé une semaine dans un hôtel-club au bord de la Méditerranée, dans le Gard. Elle était payée au smic.

"Je pense que j'ai eu de la chance mais ce n'était ni un tirage au sort ni un jeu concours où on remportait un séjour tout compris. C'était un travail."

Emma

à franceinfo

Pour participer, Emma a répondu à une offre d'emploi publiée par Belambra au printemps. La société française a rénové certains de ses hôtels-clubs et souhaitait recueillir le retour de clients "lambda", sans tomber dans le questionnaire de satisfaction à la fin du séjour auquel peu de vacanciers participent. Emma, elle, a dû répondre à une batterie de questions en partant. "Il n'y avait pas énormément de choses négatives, juste quelques remarques. Par exemple, on ne pouvait pas voir les horaires d'ouverture de la piscine sur l'application mais on devait se déplacer pour aller lire le panneau", se souvient la jeune femme. 

Des Reels sur Instagram en contrepartie

Il faut dire que l'hôtel où elle s'est reposée était flambant neuf. Mais, pour autant, ce séjour n'était pas de tout repos car Emma a travaillé comme influenceuse pendant ses vacances. Elle a dû se mettre en scène, tourner, monter et publier sur Instagram des vidéos. Plage, piscine, sauna, restaurant, soirées... Il fallait montrer toutes les activités possibles, dans et autour du complexe. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Emma (@emmarsrr)


"Ils ne nous ont pas sélectionnés pour notre nombre de followers sur les réseaux sociaux, affirme Emma. Moi, je n'en ai pas énormément et je sais qu'ils peuvent travailler avec des influenceurs qui ont énormément d'impact. Mais je pense qu'ils voulaient avoir un côté authentique." Même si la jeune femme ne vient pas du milieu de l'influence, la rémunération de ses posts sur les réseaux sociaux était quand même assumée. Mais elle l'assure : elle s'est sentie libre de faire les publications qu'elle voulait. "Nous, on a vraiment été sincères. Le but était de faire jalouser nos amis et de montrer toutes les activités qu'on pouvait faire !", s'amuse-t-elle. 

Si vous n'avez pas peur de rendre trop jaloux vos amis, Belambra compte republier ces offres de job de rêve dans les prochaines années. D'autres groupes hôteliers, comme Accor, font aussi appel à des testeurs de séjours. Un conseil pour décrocher le gros lot : soyez originaux dans votre candidature. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.