C'est mon boulot, France info

Six jeunes sur dix ont envie de créer leur entreprise

Six jeunes sur dix veulent créer leur propre entreprise, selon une étdue menée par OpinionWay pour l'Union des auto-entrepreneurs, à l'occasion du 24e Salon des Entrepreneurs de Paris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoPhilippe DuportRadio France

Mis à jour le
publié le

Six jeunes sur dix envisagent de se mettre à leur compte, selon un sondage OpinionWay. 
Six jeunes sur dix envisagent de se mettre à leur compte, selon un sondage OpinionWay.  (SIGRID OLSSON / MAXPPP)

Les jeunes croient de moins au moins au CDI, mais ils sont de plus en plus nombreux à vouloir se lancer dans l'aventure de l'entreprise en créant leur propre affaire, selon une étude menée par OpinionWay pour l'Union des auto-entrepreneurs, à l'occasion du 24e Salon des entrepreneurs de Paris.

Un décollage vers l'aventure un peu obligé

Six jeunes sur dix ont envie de se mettre à leur compte, soit en reprenant une entreprise, soit en montant leur propre affaire. La proportion, selon cette étude, est deux fois plus importante que la moyenne de la population. Et elle progresse : dans une précédente étude, en janvier 2016, l'étude relevait que 55% des 18-24 ans et 56% des 25-34 ans avaient envie de créer leur entreprise. 

Pour expliquer cet engouement vers l'aventure entrepreneuriale, plusieurs raisons positives ou optimistes, sont avancées : l'autonomie, la liberté dans le choix des méthodes de travail, le choix des missions ou encore l'épanouissement personnel. Mais il y aussi des raisons implicites liées au marché du travail. Les jeunes ont pris conscience que le CDI est de plus en plus difficile à décrocher. Ils sont 81% à le penser, et même 23% à estimer que le sacro-saint contrat à durée indéterminée est "très difficile", pour eux, à atteindre. 

Un plan B pour trouver sa place au travail 

Les jeunes semblent avoir intégré la nouvelle donne. Cette étude renvoie d'eux une image de génération très lucide, voire désenchantée. Et du coup, un quart d'entre eux se disent "de moins en moins attiré par le CDI". Et s'ils se voient rejoindre les rangs d'une entreprise, c'est plutôt vers les petites structures qu'ils regardent, les PME, les TPE ou les start-up.

Ce qu'ils reprochent au monde du salariat classique, dans la grande entreprise relève de la monotonie, la mono-activité, le fait de travailler pour un projet qui n'est pas le leur, de ne pas choisir leur mission et le système hiérarchique.

Les jeunes réclament de nouveaux droits

Massivement, à 81%, les jeunes demandent une indemnisation des indépendants en cas de perte d'activité. En clair, ils souhaitent que les créateurs d'entreprise puissent eux aussi toucher le chômage. Pour François Hurel, le président de l'Union des auto-entrepreneurs, les jeunes exigent des réformes pour "sortir de la discrimination entre les salariés et les travailleurs indépendants".  Ils veulent aussi des réformes qui portent sur l'Education.

Une très large majorité (79%) des jeunes gens interrogés estime que l'école les prépare mal à se lancer dans l'entrepreneuriat ou à son propre compte.

Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 1006 jeunes de 18 à 29 ans, représentatif de la population française âgée de 18 à 29 ans, selon la méthode des quotas, interrogés par Internet, sur système CAWI, entre le 2 et le 5 janvier 2017. Etude OpinionWay pour l'Union des auto-entrepreneurs dans le cadre de son observatoire co-édité avec la Fondation Le Roch-Les-Mousquetaires à l'occasion du Salon des entrepreneurs de Paris 2017

Six jeunes sur dix envisagent de se mettre à leur compte, selon un sondage OpinionWay. 
Six jeunes sur dix envisagent de se mettre à leur compte, selon un sondage OpinionWay.  (SIGRID OLSSON / MAXPPP)