C'est mon boulot, France info

Des entreprises testent des "trotinettes de fonction" pour leurs salariés

À Paris, plusieurs sociétés (Lime, Bird et Bolt récemment) se sont lancées à la conquête du bitume avec leurs trottinettes en libre-service. Ce service fait également son arrivée dans les entreprises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une start-up française propose un service de trottinettes en libre-service dans les entreprises.
Une start-up française propose un service de trottinettes en libre-service dans les entreprises. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

On pourrait l'appeler la trottinette "de fonction", une trottinette en libre-service fournie par la boîte et réservée aux salariés. Ce nouveau concept se lance tout juste mais est appelé à se développer. C'est une start-up française, Mobistreet, qui propose ce service. Elle a deux gros clients pour l'instant : un fabricant d'une boisson à l'orange bien connue et une multinationale qui produit notamment des yaourts. Les ambitions de Mobistreet sont élevées : la start-up aimerait déployer 2 000 engins dans une centaine d'entreprises d'ici au premier semestre 2019.

Fidéliser les employés

Depuis le début de l'été, dans cette grande société basée à Neuilly (Hauts-de-Seine) et à 15 minutes à pied du premier métro, les salariés peuvent débloquer grâce à leur smartphone l'une des 21 trottinettes électriques, stockées dans une armoire connectée et branchées à une recharge électrique. Selon leurs besoins, ils peuvent choisir le modèle ultra léger, qui pèse 7 kg, à emporter avec soi dans le métro pour rentrer le soir à la maison et revenir le matin, ou une autre, plus costaude, plus lourde, plus autonome, pour les plus longs trajets. La société ne dépense que 500 euros par mois, assurance incluse, pour offrir ce service à ses salariés. Ces trottinettes sont un argument de recrutement et un moyen de fidéliser les employés, assure le fondateur de la start-up.

Bientôt un "plan vélo"

À côté de ces trottinettes d'entreprises, il y a aussi les flottes de vélos électriques d'entreprise. Il y a de plus en plus d'entreprises spécialisées qui se disputent ce marché émergent et qui proposent aux sociétés des flottes de vélos électriques avec un contrat de maintenance. Le marché pourrait bien décoller parce que La Poste se lance dans la bataille. Forte de son expérience, puisqu'elle gère déjà les 25 000 vélos électriques de ses facteurs, La Poste vient de créer une filiale, Bemobi, qui propose aux entreprises de gérer pour elles leurs vélos électriques de fonction.

On en n'est qu'aux premiers coups de pédale, mais le "Plan vélo" du gouvernement, qui devrait être rendu public ces prochains jours après plusieurs reports, pourrait donner un sérieux coup d'accélérateur au vélo d'entreprise. Son objectif est de tripler les déplacements à vélo, grâce à la création d'un "forfait mobilités durables". Les employeurs qui le souhaiteront pourront rembourser jusqu'à 400 euros par an à leurs salariés qui pédalent pour venir au travail. Ce forfait serait exonéré de charges sociales et d'impôt sur le revenu pour le bénéficiaire.

Une start-up française propose un service de trottinettes en libre-service dans les entreprises.
Une start-up française propose un service de trottinettes en libre-service dans les entreprises. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)