C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Les métiers de la fibre optique : "Il n'y a pas besoin d'une formation particulière"

Pendant deux semaines, on donne un coup de projecteur sur "ces métiers qui vous tendent les bras", c'est-à-dire auxquels on peut se former en moins d'un an et qui garantissent de trouver du travail. Aujourd'hui, on s'intéresse aux spécialistes de la fibre optique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Technicien de réseaux câblés de communication : un métier d\'avenir.
Technicien de réseaux câblés de communication : un métier d'avenir. (MAXPPP)

Le métier s'appelle précisément technicien de réseaux câblés de communication. C'est celui que Laurent Faucher, qui a en poche un BEP de maçon et qui travaillait comme préparateur de commande pour une entreprise de commerce en ligne, a décidé d'adopter.

"C’est un métier d’avenir. La fibre optique, c’est quelque chose qu’on commence uniquement à mettre en place au niveau clientèle et très pratique. C’est très intéressant", explique-t-il.

Pas besoin de prérequis particuliers

À l'AFPA, la formation dure neuf mois. Elle permet de décrocher un diplôme de niveau Bac pro. Les candidats sont des demandeurs d'emploi, mais on trouve aussi un ancien boulanger, un plombier en reconversion et même un infirmier qui se réoriente. Aucun prérequis technique, aucune exigence particulière pour débuter cette formation, pas si pointue que ça selon Laurent Faucher.

"Chaque personne peut y arriver. Il n’y a pas besoin d’avoir une formation particulière à la base pour pouvoir faire ce métier-là. Si on a l’envie de se former et d’apprendre de nouvelles choses, c’est à la portée de tout le monde", détaille-t-il.

Une embauche assurée en moins de 6 mois

Laurent Faucher a déjà son embauche assurée alors qu'il est encore en formation. Ce sera chez SPIE à Bordeaux. Comme lui, 90% des diplômés trouvent un emploi dans les six mois qui suivent. Et pour cause : le métier est "en extrême tension". Le manque de candidats est chronique. Il ne date pas d'hier, parce que le métier est mal connu, mais il est décuplé aujourd'hui avec l'arrivée de la fibre optique, notamment en raison du déploiement du plan très haut débit en 2022.

Besoin de 22 000 installateurs dans les 5 ans

Résultat : les problèmes de recrutement sont un frein au déploiement des réseaux.  Une révolution pour les installateurs. Le client ne voit pas la différence, mais passer du fil de cuivre à la fibre, ça n'est pas le même métier. On va donc avoir besoin de quelque 22 000 installateurs dans les cinq ans qui viennent. L’inquiétude est véritable et elle va jusqu'à freiner le déploiement des réseaux.

Le technicien de réseaux câblés opère sur tous les terrains, par tous les temps. Sous une route, sur des poteaux, à la ville, à la campagne. Le métier est très varié. On est en contact avec le client et on dispose d'un véhicule de service. Salaire de démarrage : 1,5 fois le smic mais ça monte très vite à deux fois le salaire minimum.

Technicien de réseaux câblés de communication : un métier d\'avenir.
Technicien de réseaux câblés de communication : un métier d'avenir. (MAXPPP)