C'est mon aventure, France info

C'est mon aventure. Avec Yannis El Amraoui, fondateur du réseau écolo "Lycées en transition"

Yannis El Amraoui, étudiant toulousain de 19 ans a lancé le projet "Lycées en transition". L’idée ? Proposer aux lycéens de mettre en place des actions concrètes au sein de leurs établissements pour répondre aux enjeux bioclimatiques.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Yannis El Amraoui, 19 ans, fondateur du réseau écolo \"Lycées en transition\".
Yannis El Amraoui, 19 ans, fondateur du réseau écolo "Lycées en transition". (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"Pour moi, l’aventure, c’est s’engager, prendre des initiatives par exemple en matière d’écologie, et voir qu’on a le pouvoir de faire changer les choses qu’on soit lycéen ou étudiant." Grâce à son projet "Lycées en transition", Yannis El Amraoui développe un site Internet fait pour et par les lycéens qui leur permet de mener des actions en faveur de la protection de l’environnement.

Initiée à Toulouse au lycée Berthelot, cette plateforme tisse sa toile partout en France… "Les lycéens ont envie d’agir, souligne t-il. On l’a bien vu en 2019 avec les grèves pour le climat, des milliers de jeunes sont sortis dans les rues. Après, il manque certains outils pour pouvoir passer concrètement à l’action et donc se mettre en réseau."

On organise des événements, des forums pour partager nos expériences et voir quel frein chacun a de son côté. On organise aussi des webinaires scientifiques pour pouvoir agir ensuite de la meilleure des manières face à la situation bioclimatique

Yannis El Amraoui

à franceinfo

Pour Yannis, les lycées font partie de la solution, plutôt que du problème. "Et en menant des actions dans les lycées, on a un double objectif : limiter l’empreinte écologique du lycée et sensibiliser les autres lycéens à l’urgence climatique." Au lycée Berthelot, les élèves se sont lancés le défi de créer une micro forêt autour de leur piste d’athlétisme. "Pour ce projet, ils ont notamment travaillé avec le muséum d’histoire naturelle de Toulouse."

Les lycées du lycée Berthelot plantent des piquets pour créer une micro forêt autour de leur piste d’athlétisme.
Les lycées du lycée Berthelot plantent des piquets pour créer une micro forêt autour de leur piste d’athlétisme. (YANNIS EL AMRAOUI)

Réduire le gaspillage alimentaire pour réduire l’empreinte carbone fait partie des ambitions du réseau. "Dans notre cantine, on jetait une tonne d’aliments tous les 15 jours, confie le jeune écolo. Désormais au self, on a diminué les portions mais avec la possibilité de se resservir. Et ça fonctionne !"

L'association organise des concours entre établissements pour encourager l'utilisation du vélo par les élèves. "Et ce qui est génial, note Yannis, c'est qu'ensuite les lycéens gardent cette habitude. Ils prennent conscience que ce moyen de transport moins polluant est rapide et permet de rester en forme."

Le réseau Lycées en transition organise des collectes de pain pour qu\'il soit recyclé.
Le réseau Lycées en transition organise des collectes de pain pour qu'il soit recyclé. (YANNIS EL AMRAOUI)

Le réseau rassemble actuellement une trentaine de lycées participants partout en France (Paris, Nîmes…) et à l’international (Quito, Marrakech). "Grâce à notre portail, on donne des conseils aux lycées qui veulent mener des actions. Et on communique sur les opérations initiées."

>Cette initiative a reçu le Prix Education Climat 2020, au dernier Forum International de la météo et du climat (FIM).   

>Yannis a participé en juin dernier à la conférence Youth for good, qui donne la parole aux jeunes qui changent le monde. Instagram: @youthforgood_

>Yannis est également ambassadeur à Toulouse de l’association Little Citizens For Climate qui a pour mission de promouvoir les projets des jeunes écologistes.   

POUR PARTICIPER A LYCEES EN TRANSITION C'EST PAR ICI

Yannis El Amraoui, 19 ans, fondateur du réseau écolo \"Lycées en transition\".
Yannis El Amraoui, 19 ans, fondateur du réseau écolo "Lycées en transition". (INGRID POHU / RADIO FRANCE)