C'est mon argent, France info

C'est mon argent. Que faire lorsque l’on reçoit un héritage ?

Hélène Dupuy ("Les Echos Patrimoine") nous dit ce qu'il faut faire lorsqu’on reçoit une importante somme d’argent comme un héritage.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une enveloppe avec un testament.
Une enveloppe avec un testament. (MCPHOTOS / BLICKWINKEL)

On parle de rentrée d’argent. Qu’est-ce qu’il faut faire lorsqu’on reçoit une importante somme d’argent. Un héritage par exemple ? La réponse n’est pas évidente. Le premier réflexe lorsqu’un épargnant empoche un  "pactole" est bien souvent de rembourser ses crédits. Et notamment les plus lourds. Ceux liés au financement d’un bien immobilier par exemple. Car beaucoup de Français ont en tête un adage célèbre :  "Qui paie ses dettes s’enrichit." Pourtant, c’est souvent une fausse bonne idée. D’abord parce que s’endetter coûte actuellement très peu cher. Et il serait vraiment dommage de s’en priver.  Ensuite, l’atout de l’emprunt, c’est justement d’acheter avec peu ou pas d’apport personnel. Donc en remboursant ses dettes, on se prive d’une épargne utile pour d’autres besoins. Autant que cet argent serve à d’autres investissements.

Acheter un nouveau logement : faut-il s’endetter ?

C’est tout à fait conseillé. Et même si vos liquidités vous permettraient d’acheter le logement cash. Par contre, vous pouvez utiliser une partie de l’argent comme apport personnel, qui doit rester limité. Mais attention, il y a certaines situations où il ne faut pas forcément avoir recours au prêt immobilier. C’est le cas des personnes proches de la retraite par exemple, qui devront continuer à rembourser leur crédit. Mais leurs revenus vont diminuer une fois à la retraite. Donc avec les liquidités empochées, ces futurs retraités ont tout intérêt à rembourser leur crédit avant. On peut aussi avoir intérêt à utiliser son cash si on s’intéresse au viager immobilier. Là, il faut acheter comptant. Car dans les faits aucune banque n’accepte de financer ce genre d’opération à crédit.

 Payer cash peut aussi être un argument 

Dans certaines grandes villes, le marché immobilier est très tendu et la concurrence entre les acheteurs est féroce. À Paris et Bordeaux par exemple, il y a beaucoup plus de personnes qui cherchent à acheter qu’à vendre. Donc pour remporter la mise, être capable payer cash, c’est un argument choc. Pourquoi ? Parce que vous pouvez faire une offre sans conditions suspensives d’obtention de crédit.

En tout cas, une chose est sûre, si vous avez la chance de recevoir une somme d’argent, ne vous précipitez surtout pas. C’est l’occasion de faire fructifier votre patrimoine. A condition de bien vous y prendre.  Donc, avant de procéder à des choix précipités, prenez le temps de faire le point sur votre situation patrimoniale.

Une enveloppe avec un testament.
Une enveloppe avec un testament. (MCPHOTOS / BLICKWINKEL)