C'est mon argent, France info

C'est mon argent. Est-ce le moment d'investir dans l'immobilier ?

C'est mon argent, avec Les Échos Patrimoine sur franceinfo, répond à la question de savoir si c'est le moment d'investir dans l'immobilier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une maison est à vendre.
Une maison est à vendre. (MYCHELE DANIAU / AFP)

Les Français sont très attachés à la pierre, mais avec la hausse des prix ces derniers mois, le marché semble s’être emballé. Concrètement, les prix vont-ils continuer à grimper ?

Ce qu’on peut dire c’est que les prix de l’immobilier ont fortement grimpé ces derniers mois. Mais attention la hausse concerne surtout les grandes villes comme Bordeaux, Lyon ou bien sûr Paris. La capitale est un cas à part. Les ménages sont toujours très nombreux à chercher à s’y loger mais en face ils trouvent toujours difficilement des logements qui leur correspondent. Et en plus, les prix continuent à monter, on n’est pas loin d’atteindre la barre des 9 000 euros le mètre carré à l’automne comme le prédisent les notaires.


Mais en dehors de ces grandes villes, un peu plus de la moitié des professionnels de l’immobilier anticipe une stagnation des prix dans les 12 prochains mois.

Peut-on toujours emprunter dans de bonnes conditions ?

Malgré une remontée des taux depuis quelques mois, les conditions de crédit sont toujours très favorables. Certaines banques font encore plus d’efforts pour leurs meilleurs clients. Les ménages ont intérêt à profiter de cette fenêtre de tir pour emprunter à bas prix. Et il ne faut pas qu’ils tardent car c’est vrai les taux pourraient remonter dans les prochains mois. En attendant, sur 20 ans on peut encore obtenir du 1,75 % selon le courtier en crédit Meilleurtaux.

 Est-il encore temps d’acheter ?

C’est encore le moment. Les acheteurs ont bien compris que les prix continuent à monter dans les grandes villes et qu'il leur fallait profiter rapidement du crédit bon marché. D’ailleurs les investisseurs qui achètent un appartement pour le louer sont de plus en plus nombreux. Ils représentent aujourd’hui 18 % des acheteurs dans le réseau d’agents immobiliers Guy Hoquet. Ils étaient moins de 10 % il y a trois ans.


Mais attention louer pour ces propriétaires sera peut-être encore moins rentable dès l’an prochain car le projet de loi de finances durcit la fiscalité de l’immobilier.
Tout d’abord, les revenus fonciers vont diminuer avec la hausse des prélèvements sociaux. Ensuite, les épargnants dont le patrimoine est essentiellement composé d’immobilier seront les seuls à ne pas échapper au nouvel impôt sur la fortune immobilière (le fameux IFI), qui remplace l’ISF. Et puis, c’est une donnée qu’on occulte souvent, avec la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % de la population, les propriétaires pourraient voir flamber leur taxe foncière.

Une maison est à vendre.
Une maison est à vendre. (MYCHELE DANIAU / AFP)