Cet article date de plus de cinq ans.

Vive les donneurs de sang !

écouter (5min)
Le 14 juin est la journée mondiale des donneurs de sang, l'occasion de les remercier mais aussi d'inciter de nouvelles personnes à donner pour la première fois. Cette année, c'est particulièrement important car la situation est extrêmement tendue : les stocks de sang sont au plus bas et cela concerne tous les groupes sanguins. Un don indispensable car aucun produit ne peut remplacer le sang.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Un gros manque de donneurs de sang © LODI FRANCK/SIPA)

L'an dernier, en France, 1 645 325 personnes ont donné leur sang dont 320000 étaient des nouveaux donneurs. Un peu plus d'un quart de ces donneurs sont âgés de 20 à 29 ans. Pour information, un homme peut faire six dons par an et une femme 4 dons mais dans la réalité, beaucoup de personnes sont loin d'atteindre cette limite puisqu'en moyenne, chaque donneur fait un peu moins de deux dons par an.

Du sang pour différents besoins

Le sang qui est prélevé est utilisé pour deux raisons principales. D'abord pour soigner les personnes qui souffrent d'une maladie de sang ou qui sont atteintes de cancers, cela représente 50 % des dons. Ensuite, un tiers des dons sont destinés aux salles d'opérations. Chaque année, environ 600 000 personnes bénéficient d'une transfusion, mais ce que l'on sait moins c'est qu'il faut en moyenne 5 produits sanguins, donc 5 dons, pour répondre aux besoins d'une seule personne. Il est aussi intéressant de noter que les personnes transfusées sont assez âgées : 70 % ont plus de 60 ans. Enfin dans la moitié des cas, les transfusions se font dans le cadre d'une urgence, les autres étant programmées.  

Des stocks au plus bas

La situation actuelle est très tendue. L'Etablissement Français du Sang lance d'ailleurs un appel d'urgence en direction des donneurs. Il faut remonter à 2009 pour retrouver une situation aussi exceptionnelle. Les stocks sont très faibles puisqu'ils représentent moins de 12 jours alors qu'il faudrait un minimum de 14 jours de stocks. Les besoins en sang concernent tous les groupes sanguins.

Plusieurs raisons expliquent cette situation. D'abord les inondations qui ont touché plusieurs régions entrainant l'annulation de nombreuses collectes et empêchant les donneurs de se déplacer. Et puis le mois de mai n'a pas été bon car la pénurie d'essence a aussi dissuadé des donneurs. Enfin en Ile-de-France, les grèves dans les transports ont un impact sur les centres d'accueil qui ont reçu moins de donneurs. Cela est très pénalisant car les produits sanguins ont une vie relativement courte : 42 jours pour les globules rouges et seulement 5 jours pour les plaquettes. Il faut donc reconstituer les réserves régulièrement car aucun médicament, aucun produit ne peut aujourd'hui se substituer au sang humain. Un rappel : pour donner son sang, il faut être âgé de 18 à 70 ans, peser au moins 50 kilos. Il ne faut pas venir à jeûn, bien s'hydrater avant le don. Et si vous donnez pour la première fois, n'oubliez pas de vous munir d'une pièce d'identité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'est ma santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.