C'est ma santé, France info

"Mental désordre", une expo interactive pour briser les préjugés

La Cité des sciences et de l'industrie accueille à partir de ce mardi "Mental désordre", une exposition sur les maladies psychiques. Que sont ces maladies ? Quels en sont les symptômes ? L'idée est d'éviter une stigmatisation des personnes qui souffrent de ces troubles, de porter sur elles un regard éclairé, loin des idées préconçues. Des activités interactives complètent cette exposition.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Une exposition à la Cité des sciences éclaire l'évolution des traitements des troubles psychiques à travers le temps © Paylessimages / Fotolia)

Pour comprendre l'évolution des soins des maladies psychiques au fil des siècles, vous pouvez suivre l'exemple de Marie qui souffre de dépression. Si elle avait été soignée par Rufus d'Ephèse 100 ans avant Jésus-Christ, on lui aurait prescrit un régime alimentaire, des saignées et des promenades au calme. Si elle avait consulté Richard Napier en 1615 en Angleterre, il lui aurait prescrit des laxatifs et des vomitifs, il aurait appliqué des sangsues et l'opium l'aurait calmé. En 1917, l'Autrichien Freud l'aurait couchée sur son divan pour une psychanalyse, tandis qu'en 1947, l'Italien Ugo Cerletti aurait prescrit des électrochocs administrés par des électrodes. Aujourd'hui, elle prend des antidépresseurs et suit une psychothérapie.

De nombreux troubles mentaux

Dans cette exposition, vous pouvez consulter une banque de données sur ces troubles... Vous découvrirez que les troubles bipolaires provoquent des changements d'humeur, qu'ils sont fortement héréditaires et débutent souvent à l'adolescence ou chez le jeune adulte.Vous apprendrez aussi que les troubles obsessionnels compulsifs, les TOC, sont des idées envahissantes : la peur de la saleté, le besoin de symétrie ou d'ordre. Une personne vérifiera 10 fois que sa cafetière est éteinte ou prendra plusieurs douches par jour. On estime qu'entre 2 à 3% de la population souffre de TOC.

Et je terminerai par l'un des troubles mentaux les plus sévères : la schizophrénie, qui peut amener à avoir des hallucinations ou des délires.

Vous trouverez aussi beaucoup d'informations sur le fonctionnement -et surtout les dysfonctionnements- du cerveau.

Des activités interactives

... A commencer par un quizz, pour vérifier vos connaissances ou briser certains préjugés. Vous pourrez aussi, au travers de tests, évaluer votre mémoire, votre raisonnement, vos émotions. Dans une salle, vous découvrirez ce que ressent une personne atteinte de psychose : les murs de la pièce bougent, vous entendez des voix bizarres. Vous pourrez aussi entrer dans la chambre des phobies pour vérifier si vous avez peur du noir, du vide, des lieux clos.

Dans une cabine, un miroir déforme votre corps ; cela vous permettra de prendre conscience du mal ressenti par les personnes qui souffrent de troubles alimentaires et qui ont une vision déformée de leur propre silhouette. Et, si vous avez la bougeotte, rendez-vous sous des chapeaux insolites. Quand vous dansez, ils diffusent des chansons évoquant la folie... et font silence lorsque vous ne bougez plus.

Une exposition à voir jusqu'au 28 août.

(Une exposition à la Cité des sciences éclaire l'évolution des traitements des troubles psychiques à travers le temps © Paylessimages / Fotolia)