Cerveau, cœur, rétine : les effets protecteurs des omégas 3

écouter (3min)

Géraldine Zamansky, journaliste au magazine de la Santé sur France 5 est chaque samedi sur franceinfo. Elle nous explique les bienfaits des omégas 3, d’après une étude publiée dans "le British Medical Journal".  

Article rédigé par
Géraldine Zamansky - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les poissons gras comme le saumon, le thon ou la sardine contiennent une bonne dose d'omégas 3. (PATRICK LEFEVRE / MAXPPP)

Manger des noix nous permettrait d’augmenter notre espérance de vie, selon une étude publiée mi-octobre dans une revue médicale de référence. Géraldine Zamansky, journaliste au magazine de la Santé sur France 5, décrypte les enseignements de cette étude.  

franceinfo : D’après les auteurs de cette étude, ce sont plus précisément les oméga 3 contenus dans les noix qui seraient protecteurs ?  

Géraldine Zamansky : Exactement. Ces auteurs ont en fait rassemblé plus de 40 études comprenant près  d’1,2 millions de personnes. Et selon leur conclusion, publiée dans le British Medical Journal, une alimentation riche en omégas 3 réduirait la mortalité de 10%. Alors, je sais que ceux qui sont passionnés par la nutrition ont entendu des résultats contradictoires ces dernières années sur ce sujet. Il faut donc prendre ces 10% avec précaution. Mais, cette étude fait suite à de nombreuses recherches sur les effets positifs des omégas 3. Il s’agit pour faire très simple de très bons acides gras, et oui, tout ce qui est gras n’est pas mauvais.

Ces omégas 3 sont même indispensables pour les cellules de notre rétine, là où se forment les images au fond de l’œil. Et le cerveau en a aussi besoin. Il ne doit surtout pas en manquer pendant son développement. Une alimentation assez riche en oméga 3 est donc très importante pour les femmes pendant la grossesse, l’allaitement, puis pour les enfants et les adolescents.  

Et il ne faut pas oublier ces omégas 3 lorsque notre croissance est arrêtée ?

Effectivement, car ils ont ensuite un effet protecteur. Pour la rétine, ils réduisent le risque d’une maladie qui atteint gravement la vision, la DMLA. Pour le cerveau, ils contribuent à prévenir la dépression et la maladie d’Alzheimer par exemple. Et ce n’est pas fini, ils sont aussi bénéfiques au niveau du cœur et des vaisseaux sanguins. Car ils limitent la quantité de mauvais gras dans la circulation sanguine. Celui qui risque de boucher les artères.  

Alors où trouver ces omégas 3 dans notre alimentation quotidienne ?  

Dans les noix par exemple. Une poignée de noix par jour apporte la bonne dose d’omégas 3. Mais attention, une poignée fermée. Et si cela vous donne des aphtes, vous pouvez essayer l’huile de noix en assaisonnement, ou l’huile de colza. Il y a aussi les poissons gras comme le saumon, le thon ou la sardine, même en conserve. (Malheureusement, il peut aussi y avoir des métaux lourds dans ces poissons, alors les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans doivent plutôt les éviter). En tout cas, mieux vaut oublier les comprimés et chercher ces omégas 3 dans des aliments. Car vous aurez alors en même temps des vitamines ou des fibres  qui sont également bénéfiques !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.