C'est ma santé, France info

C'est ma santé. Vaccin AstraZeneca : convaincre les Français

Solenne Le Hen évoque aujourd'hui avec le docteur Jean-Paul Hamon la vaccination contre le Covid et la défiance d'une partie des Français vis-à-vis du vaccin AstraZeneca. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le vaccin AstraZeneca et la méfiance de beaucoup de Français vis-à-vis de ce vaccin. (Illustration)
Le vaccin AstraZeneca et la méfiance de beaucoup de Français vis-à-vis de ce vaccin. (Illustration) (JOEL PHILIPPON / LE PROGRES / MAXPPP)

Avec Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart, président d'honneur de la Fédération des médecins de France, on évoque aujourd'hui la question du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Il serait à l'origine de cas de thrombose, des caillots dans le sang. Un cas sur 100 000 personnes vaccinées.

Jean-Paul Hamon, vous vaccinez dans votre cabinet avec AstraZeneca? Est-ce qu'il y a des réticences ? Est-ce qu'il faut convaincre vos patients ? 

Dr Jean-Paul Hamon : Bon, c'est vrai que AstraZeneca n'est pas né sous une bonne étoile. Il y a eu d'abord les Sud-Africains qui ont rendu leur vaccin parce qu'il n'était efficace qu'à 22 ou 25% sur le variant sud africain. Et puis ensuite, il y a eu ces effets secondaires chez des personnes très jeunes, et donc la publicité qui a été faite à ça.

Déjà, les gens ont commencé à se méfier. Et puis, en plus, on a parlé des thromboses, même si les thromboses sont arrivées extrêmement rarement. Donc, c'est vrai que tout ça a contribué à une réticence des Français vis à vis d'AstraZeneca. 

Vous avez fait changer d'avis certains de vos patients ? 

Bien évidemment, quand on discute avec les patients, on peut leur redonner confiance dans un vaccin. On leur explique que c'est un vaccin qui est efficace à 90, 94%, et que en respectant les recommandations de la Haute Autorité de santé, en vaccinant les gens au delà de 55 ans, il y a très peu de risques de thrombose, alors que les chances d'attraper le Covid sont beaucoup plus importantes, et celles aussi d'avoir des complications avec le coronavirus sont beaucoup plus importantes.

Mais ça, c'est quelque chose qu'on peut expliquer en trois minutes avec quelqu'un qui vous fait confiance depuis des années. Mais je soutiens Jean Castex, qui proposait de vacciner Sheila. Je trouve qu'effectivement, si on trouvait un paquet de personnes célèbres de plus de 55 ans qui acceptaient de se faire vacciner publiquement, peut-être que ça redonnerait confiance dans la vaccination. 

Mais je pense que cela ne suffira pas. Je pense qu'il faudrait vraiment beaucoup, beaucoup de personnes qui puissent se faire vacciner publiquement pour redonner enfin la confiance dans cette vaccination qui est efficace. 

Le vaccin AstraZeneca et la méfiance de beaucoup de Français vis-à-vis de ce vaccin. (Illustration)
Le vaccin AstraZeneca et la méfiance de beaucoup de Français vis-à-vis de ce vaccin. (Illustration) (JOEL PHILIPPON / LE PROGRES / MAXPPP)