Cet article date de plus d'un an.

C'est ma santé. Les petits du quotidien pour garder le moral en temps de crise sanitaire

écouter (3min)

Voilà maintenant un an que la pandémie nous oblige à respecter des gestes barrières ou à nous confiner. Une situation difficile à vivre au quotidien. Jean-Paul Hamon, médecin généraliste, nous donne quelques conseils pour nous aider à garder le moral.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Profiter du beau temps pour s'aérer, mais en respectant les gestes barrières (illustration) (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Jean-Paul Hamon est médecin généraliste en région parisienne et président d'honneur de la Fédération des médecins de France. Il nous invite aux petits plaisirs du quotidien pour surmonter la crise.

Franceinfo : Est-ce que vous recommandez des choses pour aller bien en ces temps de crise sanitaire ? Est-ce qu'il faut faire du sport, manger plus de chocolat ? Est ce qu'on peut voir un peu ses amis, sa famille ?

Jean-Paul Hamon : C'est capital. Bien sûr, le conseil c'est de s'aérer, de marcher, de faire du sport. Parce que là, je peux vous dire qu'en ce moment, les patients compensent largement par la nourriture. Tous les patients qui montent sur ma balance disent que 'c'est le confinement', et c'est plus de 4 kilos.

C'est vrai que le gouvernement a tiré les leçons du premier confinement en autorisant les gens à sortir davantage. C'est bon pour le moral parce que c'est vrai que, question moral, en ce moment, il est plutôt en berne. Pour remonter le moral, il y aura peut-être les oeufs de Pâques et le chocolat qui, paraît-il, est très bon pour le moral. Et là aussi, aller chercher des œufs dans le jardin, c'est une activité qui sera autorisée et c'est plutôt une bonne chose.

Pour ceux qui n'ont pas forcément de jardin, de forêt ou de mer à côté de chez eux, il y a les balades en ville, les balades dans tous les petits coins de verdure. On est tenté de retrouver un peu sa famille, ses amis, d'autant que certains sont vaccinés, ou ont déjà eu le Covid, est ce qu'il faut quand même faire attention ?

Il faut être extrêmement prudent parce qu'on se rend bien compte que des contaminations se font dans les familles. J'ai deux exemples là où pourtant c'était une famille de trois qui avait invité deux enfants de 9 ans pour l'anniversaire de la fille. Ils ont fait une soirée pyjama, ils ont bien respecté les mesures barrières. Ils avaient bien mis leurs masques et le lendemain on a appris que l'une des enfants était cas contact. Elle était un peu plus que cas contact parce qu'elle a été rapidement positive. Et je peux vous dire que sur les cinq personnes qui étaient là, il y en a quatre qui sont actuellement contaminées.

Donc il faut être extrêmement prudent quand on est en famille, le virus ne s'arrête pas à l'entrée de la maison. Maintenant, c'est le printemps, on va pouvoir aérer les pièces, mais il faut maintenir le masque. Et respecter les mesures barrières.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.