C'est ma santé, France info

C'est ma santé. Covid : les généralistes veulent être informés pour pouvoir rassurer leurs patients

Le sujet s'est invité à table dans toutes les discussions de ces fêtes de fin d'année : pour ou contre la vaccination contre le Covid ? Solenne Le Hen fait le point avec un médecin généraliste qui demande une transparence totale du gouvernement pour rassurer les Français.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Rémy COLLOMP, chef du pôle pharmacie du CHU de Nice, nous montrant un flacon de vaccin Pfizer.
Rémy COLLOMP, chef du pôle pharmacie du CHU de Nice, nous montrant un flacon de vaccin Pfizer. (DYLAN MEIFFRET / MAXPPP)

franceinfo : Jean-Paul Hamon vous êtes médecin généraliste à Clamart en banlieue parisienne et président d'honneur de la Fédération des médecins de France. La vaccination contre le Covid, les patients vous en parlent-t-ils ?

Jean-Paul Hamon :Tous les patients nous demandent : " Docteur qu’est-ce que vous pensez de la vaccination ?" ; "Docteur est-ce que vous allez-vous faire vacciner vous-même ?" Il n’y a pas une consultation où le patient n’en parle pas. C’est un sujet sensible parce que c’est une mesure préventive totalement innovante avec une vaccination mise au point en moins d’un an, pour un virus qui a à peine plus d’un an. Donc on comprend les inquiétudes des Français et l’Agence française du médicament doit impérativement donner aux médecins généralistes les informations utiles pour informer correctement les patients. Mais sincèrement, aucun gouvernement ne prendra le risque de faire vacciner sa population s'il y a le moindre risque important. 

Comment vous informez vous ?

Sachez qu'à l'agence européenne, les gens se relaient jour et nuit, font quasiment les 3/8 pour étudier les documents qui ont été remis à l’Agence américaine. Donc nous nous n’avons pas le temps de lire cette documentation mais il va nous falloir de la part de l’Agence du médicament française une synthèse de cette synthèse, afin qu’on puisse exposer tous les effets secondaires, les risques que cela peut faire courir aux patients, de façon à les informer. Parce que si on veut que les gens adhèrent à cette vaccination, il faut qu’ils soient totalement informés et que le gouvernement soit transparent sur les effets secondaires. La seule chose qui pourra rassurer les patients, c’est si le gouvernement se vaccine dans son ensemble ; et publiquement.

Et vous, allez-vous vous faire vacciner ?

Je me ferai vacciner quand viendra à mon tour, qui ne devrait pas tarder car je suis à la fois dans la tranche d'âge et dans les populations à risque en raison de ma profession. Donc je ferai partie des premiers vaccinés.

Jean-Paul Hamon vient de publier un livre intitulé Qui veut la peau de nos généralistes ?aux éditions Albin-Michel.

Rémy COLLOMP, chef du pôle pharmacie du CHU de Nice, nous montrant un flacon de vaccin Pfizer.
Rémy COLLOMP, chef du pôle pharmacie du CHU de Nice, nous montrant un flacon de vaccin Pfizer. (DYLAN MEIFFRET / MAXPPP)