Attention aux jouets défectueux et même dangereux ! Certains viennent d'être retirés de la vente

écouter (3min)

C’est un peu le dernier week-end pour trouver les cadeaux. Et désolé, nous allons ajouter une difficulté à votre mission, si vous avez prévu d’aller au rayon jouets...

Article rédigé par
Géraldine Zamansky - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Attention aux jouets d'enfants qui ne sont pas assez solides, voire même dangereux. (Illustration) (CATHERINE FALLS COMMERCIAL / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

Cette année, pour les fêtes de Noël et du Jour de l'An, les produits dangereux semblent se multiplier au rayon jouets, à cause des problèmes d’approvisionnement, liés à la crise sanitaire. Géraldine Zamansky, journaliste au magazine de la Santé sur France 5 nous explique pourquoi. 

franceinfo : Vous avez constaté cette inquiétante évolution ?

Géraldine Zamansky : Exactement, la liste des jouets tellement dangereux qu’il faut les retirer de la vente, vient encore de s’allonger cette semaine. Elle est établie par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des Fraudes, la DGCCRF. Et je vous assure que sa lecture fait peur.

On y trouve une petite pieuvre en peluche très mignonne, qui était vendue dans une chaîne de magasins pas vraiment bon marché. Ses coutures ne sont pas assez solides. Le rembourrage peut donc sortir pendant que le bébé joue avec, et s’il en met dans sa bouche, il peut s’étouffer. On retrouve ce risque avec la même cause, les coutures, pour d’autres peluches en forme de singe ou d’éléphant, également retirées.

Effectivement, ça fait peur, et quelles sont les autres sources de danger ?

Tout ce qui peut se détacher quand le jouet tombe, et que l’enfant pourrait ensuite avaler. C’était le cas pour un hochet en forme de fleurs. Ou de jolies boîtes à musique en bois mises à l’écart "in extremis" cette semaine.

Il faut aussi se méfier des yeux en plastiques des peluches, dont la couture pourrait lâcher. Ou des compartiments de piles mal sécurisés. Et si je rentre dans ces détails, c’est que nous allons tous devoir nous transformer en "testeurs" de jouets à l’ouverture des paquets.

Bien sûr, à l’abri du regard des enfants, n’hésitez à tirer sur l’œil bouton du nounours ou sur ses coutures. Laissez-le tomber de la hauteur de votre enfant. Et si c’est la catastrophe, rapportez-le au magasin. En parlant un peu fort des risques générés, ils devraient vous rembourser.

Car la DGCCRF qui établit sa fameuse liste rouge ne peut pas contrôler tous les lots ?

Exactement. C’est également impossible pour les services des douanes qui vérifient, en amont, les produits aux frontières. Dans leurs filets, il y a des masques de catcheurs en plastique toxique. Ou des contrefaçons de maquillage de princesse de dessin animé, dangereuses pour les yeux des enfants. Et certaines contrefaçons ont donc pu échapper à leur vigilance à l’intérieur des énormes containers importés.

Pour ne pas se faire piéger, le faible prix peut alerter dans un enseigne dégriffée. Mais sur Internet, le risque est maximal, avec une photo de l’original, et son prix d’ailleurs, mais peut-être une mauvaise copie à l’arrivée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.