C'est ma santé, France info

Accord en France pour un traitement préventif contre le SIDA

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé que la France donnait son feu vert pour l'utilisation du Truvada en traitement préventif du SIDA. Ce médicament, utilisé pour soigner des personnes malades, a montré son efficacité pour réduire les risques d'infection s'il était utilisé en traitement préventif. Il sera délivré sous contrôle médical et sera remboursé à 100%.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Truvada © Maxppp)

Tout le monde pensait que cette annonce serait faite le 1er décembre prochain à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA mais depuis plusieurs semaines les associations demandaient à la ministre de la santé de presser le mouvement avec un argument : chaque jour qui passe, ce sont des personnes contaminées en plus. Voilà pourquoi, elle a légèrement  bousculé le calendrier et a apporté satisfaction aux associations dès hier.

Des associations impatientes

Si les associations étaient aussi pressées, c'est parce que l'on sait que ce traitement est efficace. Plusieurs études ont montré que le Truvada pouvait être utilisé à titre préventif c'est-à-dire par des personnes qui ne sont pas infectées par le virus du SIDA et qui ont des relations sexuelles à risque, des relations non protégées avec des partenaires susceptibles d'être infectés. Il faut savoir qu'en France, chaque année, 6 .000 personnes découvrent leur séropositivité. Parmi ces études, l'une a été menée par l'Agence Nationale de Recherche contre le SIDA. Son nom : Ipergay. Elle a  débuté en 2011.

Les résultats sont clairs : la prise de Truvada en traitement préventif réduit le risque d'être infecté par le virus du SIDA de 86 %.

Un outil de prévention complémentaire

On ne le dira jamais assez : la meilleure prévention contre le virus du SIDA , c'est le préservatif. Mais pour différentes raisons, des hommes ne veulent pas ou ne peuvent pas utiliser un préservatif. Cette nouvelle stratégie de prévention est donc pour eux une solution très intéressante et simple : il suffit de prendre le médicament quelques heures avant et après le rapport sexuel pour être protégé.

Une précision : ce médicament ne sera délivré que par des médecins spécialisés à l'Hôpital ou dans des centres de dépistage. Par ailleurs les personnes qui prendront ce traitement préventif seront accompagnées et suivies. Si le Truvada est particulièrement efficace face aux virus du SIDA, il présente aussi des risques. Il peut avoir des effets très négatifs sur le foie, sur le pancréas et surtout sur les reins. Pour une personne qui n'est pas malade, prendre du Truvada n'est donc pas sans risque et il est indispensable qu'elle soit accompagnée. L'association Aides qui se dit très satisfaite par cette annonce proposera cet accompagnement.

Une dernière précision : le Truvada pris dans le cadre préventif sera remboursé à 100 %. C'est important car il est cher : 500 euro pour 30 comprimés.

(Truvada © Maxppp)