C'est ma planète, France info

C'est ma planète. Un livre pour organiser des obsèques respectueuses de l'homme et de la planète

Un livre vient de sortir sur l'organisation des funérailles écologiques, particulièrement instructif si l'on souhaite conserver ses préoccupations environnementales jusqu'à la fin de sa vie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des funérailles, avec zéro pesticides, c\'est possible.
Des funérailles, avec zéro pesticides, c'est possible. (MAXPPP)

C'est parce qu'elles ont été confrontées à la mort brutale d'un proche, que Brigitte Lapouge-Déjean, paysagiste bio et Laetitia Royant, médiatrice culturelle, ont décidé d'écrire ce livre : Funérailles écologiques pour des obsèques respectueuses de l'homme et de la planète, aux éditions Terre vivante. Toutes les deux ont une approche écologique dans leur vie de tous les jours et voulaient aussi limiter au maximum l'impact néfaste que peuvent avoir des obsèques sur la nature. Un aspect trop peu abordé, selon elles, encore aujourd'hui en France. Peu d'entreprises funéraires parlent de funérailles écologiques, contrairement aux Etats-Unis, au Canada ou même chez nos voisins européens.

Un guide sur des choix difficiles

Sans vous donner de recette toute faite, sans vous culpabilisez au moment d'un choix aussi sensible, ce livre évoque les possibilités qui s'offrent à vous. La crémation émet des gaz polluants mais si vous prenez un cercueil sans vernis sans colle, vous limitez les rejets de substances chimiques dans l'air et dans les cendres, vous accaparez aussi moins de terre que si vous vous faites enterrer. Aujourd'hui, il n'y a pas que les cercueils en bois massif ou bois précieux qui ont déforesté l'Amazonie, mais aussi en amidon de maïs, en carton, en osier. Si l'on veut éviter le caveau au cimetière, on apprend qu'en France, on peut obtenir une dérogation pour un enterrement dans son jardin privé où l'on pourra aider à faire pousser un arbre.

Des détails surprenants

On y découvrira qu'un artiste a créé une "MomTomb" : cette tombe pour sa mère se trouve dans un cimetière de Mons-en-Montois en Seine-et-Marne. Il s'agit en fait d'une table entourée de bancs tout en pierre et l'artiste rend ainsi hommage à sa mère en organisant des piques-niques sur sa tombe. Si aujourd'hui, pour la Toussaint, vous allez fleurir tout simplement une tombe pour changer des traditionnelles chrysanthèmes, ce livre propose d'autres plantes : des pivoines, des coquelicots. Il explique que fleurir régulièrement, c'est mieux. Il évoque d'ailleurs le cimetière Toutes-Aides près de Nantes où aujourd'hui les allées sont vertes et fleuries, sans pesticides. 

Des funérailles, avec zéro pesticides, c\'est possible.
Des funérailles, avec zéro pesticides, c'est possible. (MAXPPP)