C'est ma maison, France info

Les points clés d’un achat sur plan réussi

Aujourd’hui, nous allons parler de la vente sur plan, que l’on appelle aussi vente en l’état futur d’achèvement, avec Patrick Lelong de France Info et Charlie Cailloux du site d’annonces immobilières PAP.fr.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Louer son logement pendant les vacances © fotolia)

Les conseils pour un achat sur plan réussi

Premier conseil : il faut bien choisir son logement  : la question de l’emplacement est primordiale car les biens neufs sont plus rares et se trouvent rarement en centre-ville. Il faut donc vérifier la proximité des écoles et des commerces et la desserte par les transports publics. Le plus souvent, l’achat sur plan concerne des appartements même si on trouve quelques programmes qui proposent des maisons. 

Le neuf, c’est plus cher que l’ancien

Dans le neuf on enregistre un surcoût d’environ 25 % par rapport à l’ancien. Mais le neuf offre des avantages indéniables :

1) on reçoit un logement qui obéit aux dernières normes de construction, notamment en ce qui concerne la performance énergétique.

2) Comme tout l’immeuble est neuf, on s’évite des travaux pendant 10 ans.

3) les frais de notaires sont réduits (aux alentours de 3 % contre 8 % dans l’immobilier ancien). Enfin, quand on achète dans le neuf, on peut bénéficier du prêt à taux zéro et financer 40 % du bien sans intérêts d’emprunt.

On peut acheter sa résidence principale mais aussi faire un investissement locatif dans le neuf

Et cela peut s’avérer très intéressant puisqu’il existe des dispositifs d’incitation fiscale. Le plus connu, c’est le dispositif Pinel. Il donne droit à une réduction d’impôt qui représente 12 % du prix du logement si vous vous engagez à louer à un loyer modéré pendant 6 ans, 18 % pour 9 années de location et 21 % pour 12 années de location.   

Un choix risqué l'achat sur plan ?

Charlie Cailloux, vous êtes juriste pour le site d’annonces PAP.fr, ça semble risqué d’acheter un bien immobilier juste sur la base d’un plan…

*"En effet, ça peut paraître risqué, notamment parce que le délai de livraison est d’environ 18 mois. Mais justement la loi a mis en place de solides garanties :

1) des garanties pendant la construction qui couvrent notamment la défaillance du promoteur et 2) des garanties après la livraison si des désordres apparaissent. Les désordres les plus graves, affectant la solidité de l’immeuble et le rendant impropre à sa destination, sont notamment couverts par une garantie de 10 ans."*

A quel moment paie-t-on le prix ? Au moment de la livraison ?

"Non, le paiement est échelonné, au fur et à mesure de l’avancement des travaux : on paie 35 % du prix à l’achèvement des fondations, 70 % à la mise hors d’eau, 95 % à l’achèvement de l’immeuble et les 5 % après la livraison un une fois les réserves éventuelles levées. Donc, le plus souvent, on commence à rembourser le futur logement alors qu’on continue à payer le logement dans lequel on habite encore. En pratique, les banques prévoient souvent des différés de remboursement : on ne paie rien pendant la phase de construction ou alors seulement les intérêts."

(©)
(Louer son logement pendant les vacances © fotolia)