C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les transports en commun à Los Angeles

Alors que le RER B a connu une grosse panne en IDF depuis hier, franceinfo s’intéresse à Los Angeles et son petit réseau de transports en commun.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le metro de Los Angeles
Le metro de Los Angeles (MARK WILLIAMSON / STOCKBYTE)

A Los Angeles, la voiture est reine, les transports en commun sont atrophiés depuis des décennies. Résultat, personne, ou presque, ne marche dans la rue. "Nobody walks in LA", chantait le groupe rock Missing Persons en 1982.

Années 30, des tramways à LA

La situation actuelle a une explication, peu connue en Europe. Il n’y a pas toujours eu que des voitures à Los Angeles. Dans les années 30, comme dans beaucoup de grandes villes américaines, il y avait des transports en commun très utilisés par les habitants, des tramways. A Los Angeles, ça marchait bien. Mais à cette époque, l'industrie automobile et pétrolière veut vendre sa production et va tuer le tramway.

L’industrie automobile contre le tram’

Il s’agit d’un des grands scandales du XXe siècle. Dans les années 40, un conglomérat d'entreprises s'est formé avec General Motors (voitures), Firestone (pneus) et Standard Oil(carburant).

Ce groupement a racheté les réseaux de tramways de grandes villes américaines, dont celui de Los Angeles, et les a démantelé. Il a placé quelques bus, et voilà, plus de tramway. Place à la voiture, à ses pneus, au pétrole, et à la construction de freeways, les autoroutes urbaines de Los Angeles.

Metro "nain"

Il existe malgré tout un métro à Los Angeles, mais il est tout petit. Il suffit de regarder une carte du métro de l'agglomération. Le réseau de métro ne comporte que six lignes, dont deux seulement sont souterraines. Le réseau fait 170 km de long. A titre de comparaison, pour l'Ile-de-France, le réseau Métro/RER fait 800 kilomètres de long.

Réseau récent

La première ligne de métro n’a été inaugurée qu’en 1990. Depuis, il y a eu des créations de lignes et des extensions. La dernière ligne s'appelle l'Expo Line. Avec elle, depuis mai 2016,  on peut aller de Downtown LA à Santa Monica en métro. En plus du métro, il existe quand même 200 lignes de bus et des trains régionaux.

Les pauvres dans le bus   

Aujourd'hui, les modestes prennent le bus à Los Angeles. Plus de la moitié des usagers sont latinos et 20% sont noirs. Dans le métro, les blancs sont plus nombreux à circuler, soit environ la moitié des voyageurs.

Le metro de Los Angeles
Le metro de Los Angeles (MARK WILLIAMSON / STOCKBYTE)