C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les quotas d'immigration au Canada

Alors que la lettre aux Français d’Emmanuel Macron évoque la possibilité de quotas d’immigration, le Canada pratique cette politique depuis longtemps

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le Canada connaît un système sélectif favorisant les immigrés qui ont un intérêt économique. Photo d\'illustration. 
Le Canada connaît un système sélectif favorisant les immigrés qui ont un intérêt économique. Photo d'illustration.  (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)

Si le président français pose la question d’une immigration avec des "objectifs annuels", le Canada connaît un système sélectif favorisant les immigrés qui ont un intérêt économique.  

Chaque année, le pays fixe un nombre de personnes qui peuvent arriver dans le pays. Ainsi, pour 2019, l'objectif a été fixé à 330 000 personnes, soit un peu moins de 1% de la population du pays. C'est beaucoup par rapport à la France, par exemple, qui a délivré 242 000 titres de séjour en 2017, soit 0,3% de sa population.  

Intérêt économique  

Le Canada privilégie ceux qui peuvent servir le développement de son économie et cette catégorie représente plus de 60% de l'immigration. Rappelons que le pays souffre actuellement d’une véritable pénurie de main d’œuvre avec un chômage au plus bas depuis plus de 40 ans.  

Pour sélectionner les candidats à l’immigration, il existe un système de points assez élaboré. Les immigrés sont évalués en fonction de leurs compétences, de leur expérience professionnelle, de leurs diplômes et de la connaissance de l'anglais ou du français, les deux langues officielles du pays.  

Il existe même un système de candidature singulier appelé "Express Entry" (entrée express). Les demandes d’immigration se font en ligne et le système est destiné aux candidats le plus qualifiés, ingénieurs ou professions de santé. Pour eux, tout va très vite.   

La jeunesse des candidats est aussi un critère important. Les Canadiens veulent une immigration qui ait les meilleures chances d'intégration rapide dans le travail et dans la société.  

Regroupement familial et immigration humanitaire  

Et dehors des aspects économiques très pragmatiques, le Canada a d’autres critères d’immigration. Le regroupement familial représente environ un quart du nombre d'immigrés. Les candidats sont choisis en raison de leur lien de parenté avec un citoyen canadien.  

Enfin, le Canada a réservé en 2017 environ 13% de son immigration à des personnes venues pour raison humanitaires, parmi lesquelles des réfugiés. Pour les réfugiés, le pays privilégie l'accueil de familles entières, de femmes seules ou d'enfant mais les hommes seuls sont écartés, car considérés comme potentiellement plus dangereux.

Le Canada connaît un système sélectif favorisant les immigrés qui ont un intérêt économique. Photo d\'illustration. 
Le Canada connaît un système sélectif favorisant les immigrés qui ont un intérêt économique. Photo d'illustration.  (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)