C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les pénuries de carburant dans des pays producteurs de pétrole

Alors que l’essence manque dans certaines stations-services d’Ile-de-France, franceinfo s’intéresse aux pénuries de carburant dans des pays africains producteurs de pétrole  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un homme transporte des bidons à la recherche d\'essence à Lagos, au Nigeria 
Un homme transporte des bidons à la recherche d'essence à Lagos, au Nigeria  (PIUS UTOMI EKPEI / AFP)

Certains automobilistes français craignent de ne pas pouvoir trouver d’essence en région parisienne. Mais certains pays, qui produisent du pétrole, se sont paradoxalement retrouvés en pénurie de carburant, pour leurs propres consommateurs. On l'a vu récemment en Guinée équatoriale et au Nigeria en 2016.

Guinée équatoriale

En mars et avril 2017, de longues files de voitures sont apparues devant les stations essences de la capitale économique du pays, Bata. Ce n'était pas la première fois. La population, qui craint les pénuries, a tendance à surconsommer et à faire des pleins d’essence de précaution dès que le carburant commence à manquer. Ce qui a aggrave la situation.

Origine de la pénurie

En Guinée équatoriale, il n'existe que deux distributeurs d'essence, l'entreprise nationale Gepetrol, qui était en rupture de stock le mois dernier car ses réserves ne sont pas suffisantes. Et puis, le français Total qui a l'habitude de réduire la distribution de carburant quand l'Etat de Guinée équatoriale lui doit de l'argent. C’est vraisemblablement ce qui s'est passé lors de cette crise.

Riche en pétrole

Le pays est pourtant le 3e producteur de pétrole d'Afrique sub-saharienne, derrière le Nigeria et l'Angola. Le pétrole, c'est plus de 90% de ses exportations.

Le pays compte un million d'habitants et la manne pétrolière en fait le pays le plus riche d'Afrique en revenu par habitant, même si la moitié de la population reste très pauvre.

Nigeria

Les pénuries frappent aussi ce pays qui est un géant de la production de pétrole, le premier d'Afrique, le 11e mondial.

Le pétrole, représente 70% des ressources du Nigeria. Mais l'an dernier, il y a eu pénurie, non seulement pour le transport routier mais aussi pour le transport aérien. De nombreux vols ont dû être annulés.  

Pas assez de raffinage

Le Nigeria ne possède pas assez de raffineries pour transformer le pétrole en carburant. Donc, il exporte son pétrole en masse et importe de l'essence achetée à l'étranger. Etant donné que l'essence est chère, elle est subventionnée par l'Etat nigérian pour que les habitants puissent l'acheter.

Mais cela  coute cher à l'Etat, surtout quand ses ressources baissent à cause de la chute des cours du pétrole. Résultat, il y a moins d'essence pour la population. Les pénuries au Nigeria ne sont pas un phénomène nouveau. Elles pénalisaient déjà régulièrement le pays dans les années 2000.

Un homme transporte des bidons à la recherche d\'essence à Lagos, au Nigeria 
Un homme transporte des bidons à la recherche d'essence à Lagos, au Nigeria  (PIUS UTOMI EKPEI / AFP)