C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? La radio d'info à New York

Alors que franceinfo fête ses 30 ans, coup de projecteur sur la plus vieille radio d’information continue des Etats-Unis

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

franceinfo s'est inspirée de cette radio en 1987 lors de sa création. Propriété du groupe CBS, elle émet à New York et sur le New Jersey en onde moyenne sur 1010 kilohertz. Son nom, 1010 WINS.

New-yorkaise

"Donnez-nous 22 minutes, et nous vous raconterons le monde". Voilà l'un des slogans de cette radio très familière dans le paysage new-yorkais. Familière aussi en raison de la petite musique de ses titres qu'on peut entendre dans des films comme "Taxi Driver" ou "les Affranchis" de Scorcese.

Depuis 1965

Car cette radio existe depuis 1965. Avant cette date, les propriétaires de la fréquence diffusaient de la musique. Mais ça ne marchait pas suffisamment pour les patrons de la radio qui décident alors dans le plus grand secret de recruter des présentateurs de news, qui s'entrainent jusqu'au changement de format, le 19 avril 1965.

1010 WINS/franceinfo

1010 WINS et franceinfo se ressemblent dans la mesure où elles donnent toutes deux de l'information non-stop.

Mais elles sont aussi différentes pour plusieurs raisons. Le découpage horaire de cette radio est différent du nôtre. A franceinfo, le journal, c'est toutes les demi-heures, et ensuite des titres toutes les dix minutes. Sur 1010 WINS, ce sont des cycles de 20 minutes, à l'heure pile, à 20 et à 40 de chaque heure.

Trafic, météo en pointe

Autre différence, 1010 WINS est une radio locale sur New York alors que France Info est nationale. Donc, sur 1010 WINS, priorité aux infos trafic de New York, toutes les dix minutes. La météo est très présente aussi, comme la bourse.

Présentateurs-DJ's   

Autre différence, les présentateurs qui travaillent seuls face à leur console de mixage. Ils pilotent l'envoi de leurs reportages tout en en lisant leur texte. Et quand ils lisent les titres, ils font varier la tonalité de la musique, qui va crescendo comme pour souligner l'urgence de l'actualité. Pour ceux qui pensent que franceinfo est trop trépidante, sa grande sœur américaine est bien plus frénétique !