C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? La ponctualité des trains au Japon

Après un week-end de chaos à la gare Montparnasse, franceinfo s’intéresse au Japon, le pays où les trains arrivent toujours à l’heure

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoGérald RouxRadio France

Mis à jour le
publié le

Le train à grande vitesse japonnais Shinkansen 
Le train à grande vitesse japonnais Shinkansen  (RICHARD CHUNG / X90090)

Si les annulations et les retards se sont multipliés ce week-end à la gare parisienne de Montparnasse, le Japon se distingue pour l’extrême ponctualité de ses transports ferroviaires.

C’est particulièrement vrai pour le célèbre train à grande vitesse japonais, le Shinkansen, qui existe depuis 1964. Ce train roule aux alentours de 300 km/h, ce qui est comparable au TGV français. Mais la comparaison ne tient pas sur le critère de la ponctualité.  

A la seconde près  

Il faut savoir qu’en France le TGV est considéré comme "à l'heure" si son retard de dépasse pas cinq minutes pour un trajet de moins d'une heure et demi. Et pour un trajet de trois heures, le train n'est considéré comme en retard qu'à partir de quinze minutes.

Au Japon, sur le Shinkansen, le train est en retard dès la première seconde de retard !   

Très rares (et courts) retards  

Et ces retards sont vraiment exceptionnels au Japon. Si l’on poursuit la comparaison avec la France, la SNCF affirme que 17% de ses TGV ont été en retard ces derniers mois, avec un retard moyen d'une trentaine de minutes.   

Au Japon, seulement 0,3% des Shinkansen sont en retard. Un retard de plus d'une seconde donc. Le retard moyen est de... six secondes.  

Comment font-ils ?   

Il existe plusieurs explications à cette ponctualité nippone. D'abord le matériel roulant est plus moderne, car changé régulièrement. Les voies sont plus solides en raison notamment des contraintes sismiques dans un pays qui doit résister aux fréquents tremblements de terre.  

Par ailleurs, les conducteurs sont assistés par des employés dans le train et sur les quais. Ces employés en uniforme et gants blancs utilisent des gestes très précis et directifs qui permettent de réduire au maximum les erreurs en surveillant toutes les manœuvres.  

Enfin, sur les quais, avant l'arrivée du train, les usagers attendent bien alignés pour ne pas retarder la monté dans les wagons.     

Avant l’heure, c’est pas l’heure !  

Si les retards sont très rares, des trains peuvent arriver en avance, ce qui n’est pas bien vu non plus. En novembre 2017, une compagnie s'est excusée pour "l'énorme gène" occasionnée par un de ses trains qui est parti avec 20 secondes d'avance. Au lieu de quitter sa gare à 9h44 et 40 secondes, le train est parti à 9h44 et 20 secondes.

Personnes ne s'était plaint, personne n'avait loupé le train, mais la compagnie a publié un communiqué d'excuse. En fait, le Japon est le pays où les excuses prennent plus de temps que le retard lui-même.

Le train à grande vitesse japonnais Shinkansen 
Le train à grande vitesse japonnais Shinkansen  (RICHARD CHUNG / X90090)