C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? La lutte contre le Sida en Afrique du Sud

Alors le 25e Sidaction se déroule ce week-end en France, l’Afrique du Sud reste le pays au monde le plus touché par la maladie  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un test HIV dans la région du Cap 
Un test HIV dans la région du Cap  (RODGER BOSCH / AFP)

Si la méconnaissance du Sida est frappante chez de nombreux jeunes français, l’épidémie a fait des ravages sans commune mesure en Afrique du Sud. Dans ce pays, sept millions de personnes vivent avec la maladie, soit 12% de la population. Si la lutte contre le Sida n'a pas été à la hauteur pendant des années, heureusement les choses se sont grandement améliorées depuis 10 ans. En 2001, seules 90 personnes étaient sous traitement en Afrique du Sud ; aujourd'hui, elles sont 4,3 millions.  

10 ans de perdus  

Entre 1999 et 2008, il y a eu un déni de la maladie de la part du président sud-africain Thabo Mbeki, qui a refusé pendant des années de faire distribuer gratuitement aux malades des antirétroviraux, notamment pour les femmes enceintes séropositives. Sa ministre de la Santé recommandait même aux malades de manger de la betterave, de l'ail, du citron et de l'huile d'olive au lieu de prendre des médicaments, car elle disait qu'ils étaient toxiques.  

A cause du Sida l'espérance de vie dans le pays était tombée à 52 ans en 2006. La communauté scientifique estime que 330 000 décès auraient pu être évités à l'époque. Certains pensent que Thabo Mbeki devrait être poursuivi pour crime contre l'humanité.  

La lutte réellement lancée en 2009  

La guerre contre le Sida a vraiment démarré en 2009 sous la présidence de Jacob Zuma, resté au pouvoir jusqu'en 2018. La prévention, le dépistage et les traitements ont été boostés par le biais de grandes campagnes nationales. Les traitements pour tous ont été généralisés, mieux distribués, simplifiés et sont devenus moins chers.  

Sur le plan médiatique, la chaine MTV a lancé en 2017 une série télé à destination des jeunes avec pour objectif de les encourager à se faire dépister. Les jeunes sont encore très vulnérables, surtout les filles quand elles subissent des agressions sexuelles.   

Bilan encourageant    

Aujourd’hui, près de 90% des séropositifs sud-africains savent qu'ils sont infectés et 60% des personnes dépistées reçoivent un traitement. L'actuel président Cyril Ramaphosa, veut placer sous traitement deux millions de personnes supplémentaires d’ici à la fin de l'an prochain.

Le nombre de mort du sida a été quasiment divisé par deux entre 2010 et 2017 et l’espérance de vie est remontée à 63 ans. 

Un test HIV dans la région du Cap 
Un test HIV dans la région du Cap  (RODGER BOSCH / AFP)