C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? L'entretien des routes aux Pays-Bas

Alors que l’état des routes françaises se détériore, franceinfo s’intéresse aux Pays-Bas, dont le réseau routier est le meilleur d’Europe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une autoroute aux Pays-Bas entre Utrecht et Amsterdam
Une autoroute aux Pays-Bas entre Utrecht et Amsterdam (ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP)

Si le gouvernement écarte l’idée d’une vignette pour financer l’entretien des routes, les Pays-Bas font payer les automobilistes pour maintenir leurs routes et autoroutes à un très haut niveau de qualité.  

La meilleure qualité en Europe  

D’après un classement du Forum économique mondial de Davos, les Pays-Bas étaient en 2015-2016 les meilleurs européens dans le classement de la qualité des infrastructures routières. La France était leader en 2012 avant de se laisser dépasser par les Hollandais et les Autrichiens.  

Réseau très dense  

La superficie des Pays-Bas est réduite, 13 fois plus petite que celle de la France. Ils comptent environ 130 000 km de routes, soit sept fois moins que la France, et 5 200km d'autoroutes, soit deux fois moins que la France. Mais proportionnellement, le maillage routier néerlandais est beaucoup plus serré que celui de la France. Il suffit de regarder Google Maps pour s'en convaincre.

Qualité  

Le réseau est bien classé car le revêtement des routes et autoroutes est en très bon état. Les nids de poules sont immédiatement bouchés. Sur les petites routes de campagne, les feuilles mortes sont ramassées très vite car elles représentent un danger pour les vélos. La Hollande c'est le pays du vélo.  

La signalisation est très claire, notamment sur les autoroutes au point que certains voyageurs affirment qu'on n'a pas besoin de GPS. En pour couronner le tout, les autoroutes sont gratuites.  

Financement  

Les autoroutes sont gérées par le ministère des Transports et les autres routes par les provinces et les municipalités. Cela représente un total de 1,1 milliard d'euros d'entretient par an. Pour financer, il n’y a pas de miracle, il y a des taxes.  

Taxe sur les voitures et les poids-lourds  

Il existe d’abord une taxe trimestrielle que les néerlandais paient dès qu'ils possèdent un véhicule à moteur. Elle coûte  150 euros pour une voiture type Clio essence. Si c'est un diesel, elle coute 300 euros, soit 1.200 euros par an. En plus il y a une taxe à payer pour la première mise en circulation du véhicule.  

Efin, il existe une autre taxe pour contribuer à l'entretien des autoroutes en Hollande, c'est l'Eurovignette payée par les poids-lourds de plus de 12 tonnes qui utilisent les autoroutes.  

L'argent récolté va directement dans les caisses de l'Etat. L'Eurovignette, pour mémoire, c'est l'autre nom de l'éco taxe que la France a abandonné sous la pression des bonnets rouges bretons à l’automne 2013.

Une autoroute aux Pays-Bas entre Utrecht et Amsterdam
Une autoroute aux Pays-Bas entre Utrecht et Amsterdam (ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP)