C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? L'électricité gratuite au Chili

Alors que de nouvelles informations sont parvenues sur les problèmes de l'EPR de Flamanville, franceinfo s’intéresse à l’électricité au Chili qui peut être gratuite

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La ferme solaire de Boléro, dans le désert d\'Atacama dans le nord du Chili 
La ferme solaire de Boléro, dans le désert d'Atacama dans le nord du Chili  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au printemps 2016, des milliers de Chiliens n'ont pas payé leur électricité pendant 113 jours. En 2015, ils avaient bénéficié de plus de six mois de courant gratuit.

Développement du solaire

L'explication de ce phénomène se fait en plusieurs étapes. D'abord, il faut savoir que le Chili a énormément développé son parc de production solaire en seulement quelques années. Au départ, elle l'a fait pour alimenter son industrie minière, car le Chili est notamment le premier producteur mondial de cuivre.

Le pays a installé des fermes solaires dans des régions très ensoleillées, dans le nord du pays, comme le désert d'Atacama. 

Les fermes peuvent être énormes. EDF a récemment installé là-bas 475.000 panneaux photovoltaïques sur une surface de 500 hectares, ce qui correspond à 700 terrains de football. 

Surproduction

Le développement du solaire s'est fait dans une certaine anarchie, avec une multiplication des fermes solaires. Par ailleurs, le réseau électrique chilien est séparé en deux parties, le nord et le centre. Mais entre les deux réseaux, il n'y a pas de connexion.

Résultat, quand le nord produit énormément d'électricité grâce au photovoltaïque, il ne peut pas la faire parvenir dans la partie centrale, où se trouvent de grosses villes comme Santiago et ses cinq millions d'habitants.  

Gratuité

Les panneaux solaires produisent en permanence une électricité qui ne trouve pas preneur. Dans un premier temps, elle a été bradée aux abonnés du nord du pays. Puis, elle a été tout simplement donnée aux consommateurs. Il fallait bien l'utiliser.

Cette surproduction dans le nord du Chili a aussi été aggravée quand les mines de cuivre ont commencé à moins produire. Elles ont donc demandé moins d'électricité.

Renouvelable en pointe

En dehors de ce disfonctionnement, le développement du solaire a pris de l'avance au Chili. Aujourd’hui, les parcs solaires produisent une électricité moins chère que les sources d'énergie conventionnelles ou renouvelables. L'objectif du Chili est d'arriver à 70% d'électricité solaire ou éolienne d'ici 2050.

La ferme solaire de Boléro, dans le désert d\'Atacama dans le nord du Chili 
La ferme solaire de Boléro, dans le désert d'Atacama dans le nord du Chili  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)